Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Repeuplement du lac d'Afnourir en alevins et en brochets




Repeuplement du lac d'Afnourir en alevins et en brochets
Le lac d'Afnourir, une zone humide classée site Ramsar relevant de la province d'Ifrane, a été repeuplé mardi en alevins et en brochets dont le nombre total a atteint plus de 180.000, à l'initiative du Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD).
Ce repeuplement prouve l'engagement du HCEFLCD à restaurer l’équilibre ichtyologique de ce lac, desséché complètement l'année dernière, en raison des changements climatiques qui ont causé la mort de nombreux poissons et la migration de certaines espèces d'oiseaux. Pour le responsable du Centre de Ras-ma de pisciculture, Othmane Bourzouk, le HCEFLCD a pris une batterie de mesures et d'interventions urgentes pour préserver les écosystèmes du lac d'Afnourir.
Le Centre national d’hydrobiologie et de pisciculture d'Azrou (CNHP) a pris plusieurs initiatives, dans le cadre de ses missions de valorisation piscicole de ce lac, notamment le repeuplement et le suivi de la situation environnementale, afin de préserver la diversité biologique, augmenter la production de poisson, promouvoir la pêche sportive et de relancer l'éco-tourisme dans la région, a précisé M. Bourzouk dans une déclaration à la MAP.
Il a aussi relevé que de nombreux cadres et ingénieurs du CNHP effectuent des visites de terrain et des recherches de laboratoire pour valoriser le patrimoine naturel et écologique du lac d'Afnourir.
De son côté, Nouzha El Adel, responsable du laboratoire de la qualité des eaux au CNHP relevant du HCEFLCD a déploré la mort de nombreux poissons du lac et la dégradation des écosystèmes hydrologiques à cause des changements climatiques.
Cette situation, a-elle dit, a incité les cadres du CNHP à revaloriser ce site écologique des plus connus au Maroc, à travers l'analyse d'échantillons de végétaux et de poissons qui ont démontré que la baisse du niveau des eaux et de la quantité d’oxygène dans ce lac est la principale cause de la mort des poissons.
Le lac d'Afnourir, relevant de la commune d’Ain Leuh à Ifrane, s’étend sur une superficie de 300 ha à une altitude de 1.800 m et abrite nombre d'espèces faunistiques et floristiques.

Vendredi 7 Avril 2017

Lu 704 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs