Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renforcer les capacités scientifiques et méthodologiques des doctorants

Les premières journées doctorales sur le Sahara à Rabat




Renforcer les capacités scientifiques et méthodologiques des doctorants
Le Centre des études sahariennes et le cycle de formation doctorale "dynamiques sociales au Sahara" de la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l'Université Mohammed V de Rabat, organisent les 24 et 25 avril courant à Rabat, les premières journées doctorales sur le Sahara qui s'articuleront autour de questions ayant trait à la société sahraouie et aux provinces du Sud, rapporte la MAP.
Selon un communiqué des organisateurs, cette formation, la première du genre initiée par le Centre, vise à renforcer les capacités scientifiques et méthodologiques des doctorants bénéficiaires dans les domaines des sciences sociales, humaines, juridiques, politiques et littéraires liées au Sahara, et ce à travers des ateliers de formation et des séminaires animés par des professeurs du Maroc et de l'étranger.
Elle profitera à quelque 60 doctorants préparant leurs thèses sur le Sahara, ajoute le communiqué. La séance d'ouverture de ces journées, qui se tiendra au siège du Centre des études sahariennes sis à la Faculté des lettres et des sciences humaines, sera marquée également par un cours inaugural donné par le professeur de sociologie à l'Université de Lorraine en France, Abdel Weddoud Ould Cheikh.
Cette initiative s'inscrit dans le cadre des activités initiées par la formation doctorale "dynamiques sociales au Sahara" dans le but de promouvoir la recherche scientifique sur le Sahara, en particulier dans les provinces du Sud.
Le Centre des études sahariennes, inauguré en février 2013, a été créé à l'initiative de la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l'Université Mohammed V, du Conseil national des droit de l'Homme, de l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume et de l'Office chérifien des phosphates. 
Le Centre vise essentiellement à mener des recherches pluridisciplinaires dans les domaines de la connaissance historique, sociale et culturelle dans sa plus large acception dans les provinces du Sud et d'encourager la recherche au service du développement.

Jeudi 23 Avril 2015

Lu 996 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs