Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renforcer la gouvernance au sein des universités marocaines

Une conférence autour du projet «Tempus Go-Univ» a été organisée à Casablanca




Le projet "Tempus Go-Univ" des universités marocaines ambitionne de renforcer la gouvernance au sein de ces établissements, à travers la mise en œuvre du code de bonnes pratiques de gouvernance des établissements et entreprises publics (EEP), adopté le 10 octobre 2011 par la Commission nationale de gouvernance d'entreprise (CNGE), ont affirmé récemment à Casablanca, les participants à une conférence internationale autour de ce projet.
Financé par l'Agence exécutive éducation, audiovisuel et culture (EACEA) de l'Union européenne, ce projet s'assigne pour objectifs de renforcer le climat de confiance avec les parties prenantes de l'université et promouvoir les valeurs de transparence, d'information et de communication, rappelle la MAP.
Un total de 18 partenaires, dont 13 universités marocaines, ont contribué à la réalisation de ce projet, notamment à travers des actions et des recommandations pour les bonnes pratiques pour une gouvernance efficace et performante dans le contexte universitaire marocain, ont indiqué les intervenants, notant que quatre universités européennes ont également contribué à la réalisation de ce projet, dont les universités du Maine (France), de Leon (Espagne), et de Vigo (Espagne) et l'Institut royal de technologie de Stockholm (Suède).
Ce projet s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale visant l'amélioration de la fiabilité de la gestion de l'université et sa performance, ainsi que la qualité des services offerts.
Les intervenants ont de même expliqué que la mise en œuvre du code de bonnes pratiques de gouvernance des EEP sera accompagnée de la mise en place de plusieurs autres actions, à savoir l'élaboration d'un guide commun aux universités pour l'application du code, l'intégration du système d'information de l'université marocaine pour le renforcement du processus de prise de décision et l'amélioration du fonctionnement de l'organe délibérant (Conseil de l'Université) et de ses commissions.
Ces pratiques et actions aideront les universités à faire progresser leur performance, leur compétitivité et leur croissance, tout en améliorant leur image auprès de leurs principaux partenaires et des autres parties prenantes.
Organisée en coopération avec le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres et le ministère de l'Economie et des Finances, cette conférence a été marquée par l'organisation de tables rondes sur plusieurs thématiques, notamment sur le code de bonnes pratiques de gouvernance des EEP et la situation de l'université marocaine.

Mercredi 24 Février 2016

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs