Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renforcement du programme d’insertion-emploi




L’UNICEF va soutenir l’Association Bayti pour renforcer son programme d’insertion-emploi visant à assurer la transition vers la vie active de jeunes en situation de vulnérabilité.
Etalé sur 24 mois, ce projet, mené dans le cadre du programme “Forsa” soutenu par la coopération canadienne, mettra en place des mécanismes d’intervention pour renforcer l’employabilité des adolescents et des jeunes en situation de vulnérabilité, a indiqué l’UNICEF dans un communiqué.
D’un financement global de plus de 286.000 dollars, le projet interviendra au profit de 600 jeunes dans les différentes antennes de Bayti en vue de renforcer leur autonomisation et leur transition vers la vie active, ajoute l’UNICEF.
“Les actions se feront à plusieurs niveaux et prévoient un programme de réhabilitation psychosociale en faveur des enfants et des jeunes bénéficiaires des services de prise en charge, dans l’objectif de les accompagner dans un processus de restructuration et de développement personnel afin de leur assurer un équilibre et une stabilité psychologique”, a expliqué Yamna Tanit, responsable Formation et Expertise de Bayti citée dans le communiqué.
Le deuxième niveau d’intervention du projet couvre l’organisation de séances de mise à niveau linguistique et d’informatique afin de préparer les jeunes garçons et jeunes filles aux opportunités de la formation professionnelle.
Des programmes spécifiques d’appui à l’insertion-emploi leur seront par la suite dédiés en partenariat avec plusieurs autres acteurs comme la Direction de l’éducation non formelle, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, ainsi que l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences.
Le savoir-faire de ces partenaires sera davantage valorisé à l’occasion de la formation des jeunes au montage et à la gestion des activités génératrices de revenu et à la création de l’entreprise sociale, précise la même source.
“Les jeunes de moins de 24 ans représentent plus de 30% de la population du Maroc. C’est un capital important. Toutefois, une catégorie des adolescents et des jeunes vulnérables, ceux en situation de rue ou de contact avec la loi notamment, font face à ces grands défis qui limitent fortement leur employabilité”, a indiqué la représentante de l’UNICEF au Maroc, Regina De Dominicis.
Ce projet, a-t-elle ajouté, “veillera à mettre en place des interventions intégrées afin de faciliter leur transition vers la vie active et réussir leur inclusion sociale.
Dans le cadre du programme Forza, l’UNICEF et l’Association Bayti ont développé un projet de partenariat pour la mise en place d’un cadre d’intervention pour accompagner les jeunes en situation de vulnérabilité dans leur transition vers la vie active, et ce dans le cadre du programme “Formation et insertion-emploi” de l’Association Bayti.

Samedi 2 Avril 2016

Lu 354 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs