Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renforcement des mécanismes institutionnels de lutte contre le financement du terrorisme


Conférence internationale "Marrakech Security Forum"



Les participants à la 8èmeConfé- rence internationale "Marrakech Security Forum" (AfricaSEC 2017) ont plaidé, samedi, pourle renforcement desmécanismes institutionnels et opérationnels aux échelons continental et régional destinés à la lutte contre le financement du terrorisme. Lors des recommandations prononcées à la clôture de cette rencontre internationale, les participants ont également appelé à la création des unités spéciales des forces de sécurité capables de faire face aux actionsterroristes de manière adaptée et efficace. L’accent a été également mis sur l’amélioration des systèmes conceptuels et opérationnels de gestion des crises, outre la création et le renforcement des mécanismes de prévention de la radicalisation demanière adaptée aux spécificités de chaque pays et chaque région. Les experts ont, de même,souligné l’importance d’œuvrer en faveur d’un meilleur contrôle des frontières inter-étatiques pour une maîtrise des flux migratoires, de promouvoir la coopération interservices, outre la mise en place des programmesintégrés de développement au niveau des frontières. Ils ont aussi appelé à prendre conscience de la nécessité d’éviter l’amalgame entre le phénomène terroriste et certaines religions ou ethnies, tout en encourageant les initiatives permettant les échanges et le dialogue entre les différentes confessions afin d’encourager la cohabitation et l’unité nationale et décrédibiliser les discours de haine et d’exclusion. Ils ont, entre autres, lancé un appel pour prioriser aux niveaux national et continental la question de la lutte contre le changement climatique, notant que la prise de conscience devrait se traduire en des actions concrètes et décisives. Par ailleurs, les participants ont dé- battu, lors de ce forum, de plusieurs thèmes portantsurle domaine sécuritaire de la région, "Evolution et perspective des menaces sécuritaires en Afrique", "Les combattants volontaires étrangers: Le spectre de l’ennemi universel", "Homegrown terrorism: Nouveau défi pourlesservices de renseignement". Les débats ont traité également du "Déclin deDaech et défis de la gestion du retour des combattants terroristes étrangers" et "L’ère de l’hyperterrorisme et du terrorisme low cost". Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette conférence organisée par le Centre marocain des études stratégiques en partenariat avec la Fédération africaine des étudesstratégiques, a connu la participation de plus de 200 personnalités de haut niveau, notamment des responsables civils et militaires, des dirigeants d’organisationsinternationales, dessécuritaires et des experts africains, américains, européens et asiatiques dans le but d’analyser, débattre et d’échangerles expériences dansle domaine sécuritaire.

Libé
Dimanche 12 Février 2017

Lu 892 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito








www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs





Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma