Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontres informelles de Manhasset : Un septième round pour pas grand-chose




Rencontres informelles de Manhasset : Un septième round pour pas grand-chose
Les réunions informels entre représentants du Maroc et du Polisario se poursuivent et se ressemblent !
Le 7ème round des pourparlers entre représentants du Royaume et ceux du Polisario en présence d’observateurs d’Algérie et de Mauritanie, a pris fin sans résultats significatifs. Il fallait s’y attendre ! Les Polisariens inspirés  par leurs mentors algériens n’avaient rien à proposer. Ils sont restés figés dans leur position. On ne pouvait s’attendre à autre chose des locataires de Tindouf.
Pourtant, cette fois-ci, il y avait du nouveau de part et d’autre, des ingrédients qui ne demandaient qu’à prendre comme la pâte du boulanger. Du côté du Maroc, c’est l’annonce de la réforme globale de la Constitution concomitamment avec celle de la régionalisation, donnant des pouvoirs plus élargis aux provinces du Sud ; du côté du Polisario, sa situation actuelle n’est guère reluisante. La contestation le déstabilise, et l’on assiste depuis quelque temps à un effritement de son pouvoir avec l’apparition d’une opposition qui n’hésite plus à se déclarer au grand jour. Sans oublier au passage sa compromission dans le conflit libyen. Les révolutionnaires libyens ont dénoncé vivement la participation aux côtés des troupes du colonel Mouammar Kadhafi  de mercenaires du Polisario. C’est une façon pour le Polisario d’apporter un gage de reconnaissance à Kadhafi pour le soutien indéfectible qu’il lui assure.
C’est dire que le Polisario est en mauvaise posture. Il aurait pu, vu sa situation inconfortable, se montrer plus souple ou plutôt réaliste, et contribuer à débloquer les discussions informelles engagées depuis août 2009 sous l’égide de l’ONU. Le peut-il ? Le Polisario n’est pas maitre de son destin. Il est pieds et poings liés par les gouvernants d’Alger qui le prennent en charge et de ce fait, lui dictent sa ligne de conduite.
Tant que les agendas des responsables algériens font de leur animosité à l’égard du  Maroc, une priorité de leur politique, il ne faut pas s’attendre à ce que le Polisario se montre pragmatique.  Attendons le prochain round des discussions informelles Maroc/Polisario, annoncé pour la deuxième quinzaine du mois de juillet prochain, pour voir s’il y aura du nouveau !

Youssef BENZAHRA
Jeudi 9 Juin 2011

Lu 446 fois


1.Posté par OKBI le 09/06/2011 12:24
Nous souhaitons en Dieu que ce problème trouve sa solution dans les brefs délais pour que les peuples frères Marocain et Algérien vivent en paix, l'ouverture des frontières entre eux pour une libre circulation des personnes puis une coopération et des échanges commerçiaux et de voir de l'avant pour l'avenir des deux peuples.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs