Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre méditerranéenne à Tétouan sur le projet Paper Med : Le Marocain consomme 8,5 kg de papier-carton par an




Le secteur de la fabrication du papier-carton présente au Maroc des potentialités de développement importantes vu que la consommation ne dépasse pas encore 8,5 kg par an et par personne, a-t-on appris, mardi à Tétouan, à l'ouverture d'un Forum d'affaires international sur le projet Paper MED, organisée par la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Tétouan (CCIST).
Dans une allocution lue en son nom, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, a indiqué que l'industrie de la transformation du papier-carton au Maroc compte 77 entreprises employant environ 4500 personnes. Ces entreprises ont ainsi réalisé, au titre de l'année 2008, un chiffre d'affaires de 9 milliards DH, une production de 4 milliards DH et ont dégagé une valeur ajoutée de 1 milliard DH avec des investissements de l'ordre de 225 millions DH.
Selon le ministre, il existe des marchés régionaux non encore exploités, et certaines sous-branches notamment la fabrication de caisses et plateaux en carton ondulé et les produits en ouate de cellulose sont en pleine expansion, à la faveur du Plan Maroc Vert et de l'évolution des exigences du consommateur. D'où l'intérêt de ce genre de rencontres qui devra permettre l'identification des opportunités d'investissement au niveau national et international.
Selon le ministre, l'industrie papetière, de par sa nature, est liée au développement d'autres secteurs d'activités, tels que l'industrie agro-alimentaire, l'industrie pharmaceutique et l'industrie cosmétique, le système de formation et l'imprimerie. Néanmoins, a-t-il noté, à l'instar des secteurs qui touchent directement à la santé, à l'environnement et à la sécurité du consommateur, le secteur du papier-carton est appelé à adopter le concept de développement durable pour mieux répondre aux besoins du consommateur, notamment par l'utilisation de processus industriels adéquats, la recherche d'alternatives aux énergies fossiles, notamment les énergies renouvelables, l'utilisation de matières premières moins polluantes ainsi que de solutions technologiques qui répondent aux défis posés pour la préservation des ressources naturelles.
Il a rappelé, à cet égard, la mise en place par le Maroc de la réglementation qui vise le remplacement des sacs et sachets en plastique par d'autres types d'emballage dégradables dont les sacs en papier-carton.

Libé
Jeudi 13 Mai 2010

Lu 727 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs