Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre entre Kerry et Zarif vendredi à Munich sur le nucléaire iranien




Rencontre entre Kerry et Zarif vendredi à Munich sur le nucléaire iranien
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit rencontrer vendredi à Munich son homologue iranien Mohammad Javad Zarif en marge de la Conférence sur la sécurité de Munich qui réunit des dirigeants du monde entier pendant trois jours dans le sud de l'Allemagne et ce, alors que les négociations sur le programme nucléaire controversé de Téhéran, censées aboutir avant fin mars, piétinent.
Kerry est arrivé tard jeudi soir à Munich, après une visite à Kiev en pleine offensive diplomatique des Occidentaux pour amener l'Ukraine et la Russie à trouver un accord pour faire cesser les affrontements meurtriers qui ont regagné en intensité ces dernières semaines dans le Donbass. 
L'Iran et le Groupe 5+1 (Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) négocient depuis plus d'un an un accord global sur le programme nucléaire de Téhéran, qui mettrait fin à plus de dix ans de crise diplomatique.
Les grandes puissances exigent que l'Iran réduise ses capacités nucléaires afin d'empêcher qu'il puisse disposer un jour de la bombe atomique. Téhéran revendique son droit à une filière nucléaire civile complète et demande la levée totale des sanctions économiques occidentales.
Ces négociations, qui ont redémarré en novembre 2013 sur la base d'un accord intérimaire gelant certaines activités sensibles de l'Iran en échange d'une levée partielle des sanctions contre l'économie iranienne, ont déjà été prolongées à deux reprises.
Les grandes puissances espèrent trouver un accord politique avant le 31 mars, pour ensuite conclure un accord global final incluant tous les aspects techniques le 30 juin au plus tard.
Mais les prises de position des "durs" à Téhéran comme à Washington, où le Congrès dominé par les Républicains veut imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran, compliquent la donne.
Les déclarations mercredi soir du président iranien Hassan Rohani ont une nouvelle fois illustré le blocage actuel des discussions.
"Ils nous disent: +Nous ne voulons pas que l'Iran construise la bombe atomique+, mais vous qui avez construit la bombe atomique, qu'avez-vous fait?", a lancé M. Rohani, alors que dans le Groupe 5+1, seule l'Allemagne n'est pas une puissance nucléaire militaire.  

AFP
Samedi 7 Février 2015

Lu 232 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs