Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre des poètes du Mahjar à Essaouira


Pour la tolérance
et la paix



Rencontre des poètes du Mahjar à Essaouira
Une quinzaine de poètes arabes issus d'horizons divers ont célébré la tolérance et la paix, à l'occasion de la  "Rencontre des poètes du Mahjar à Essaouira", organisée du 15 au 17 août à Dar Souiri.
Initiée par l'Association Essaouira-Mogador, en collaboration avec la province  et des acteurs associatifs et sociaux, cette première édition a été dédiée à la mémoire du poète palestinien Mahmoud Darwich, comme "rappel symbolique de l'engagement des poètes pour la liberté, la fraternité et la paix".
En l'espace de trois jours, les nuits de la ville ont été agrémentées de lectures poétiques représentant des styles et des tendances divers et riches, produites par des poètes arabes résidant en Europe et des créateurs marocains de différentes régions du Royaume. 
Ainsi, cette édition a vu la participation de Najat Yassin, poétesse marocaine résidant en Belgique, Omar Meryache, poète algérien résidant en France, Malika Ghraoui, poétesse marocaine du zajal  résidant en France, Nidal Al Harre, poète irakien résidant en Suisse et Akram Youssouf, chercheur et journaliste syrien résidant au Maroc, qui ont eu l'occasion d'échanger avec des poètes du Maroc comme Malika Bendher, Iman Ouentidi, Taoufiq Belaid, Samira Joudi, Mohammed Chradou, Mohammed Ferhane, Abderrahman El Ghandour, M'Barek Raji, Youssef Azrak et Naoufel Saidi, en plus de jeunes talents de la ville d'Essaouira.
Pour Najat Yassin, également présidente du Forum euro-arabe de la créativité et des arts (FEACA), cette manifestation a offert un espace pour nouer des liens entres les poètes de la diaspora arabe et ceux résidant au Maroc et les réunir autour du thème de la tolérance et du dialogue entre les civilisations. 
Dans une déclaration à la MAP, Mme Yassin a souligné que ce rassemblement a permis de faire connaître la vision des poètes arabes résidant en Europe, animés par des préoccupations et des défis spécifiques liés à leur  environnement et aux contraintes de l’exil. 
Pour sa part, la directrice de la rencontre, Bouchra Bekkari a indiqué que l'idée de cette rencontre émane de la volonté de créateurs résidant à l'étranger de contribuer, d'une certaine manière, au mouvement  culturel de leur pays d'origine. "Depuis qu'il a été évoqué pour la première fois, ce projet n'a de cesse de susciter l'intérêt de plusieurs partenaires qui ont contribué à le concrétiser", a-t-elle confié.
 

Libé
Mercredi 20 Août 2014

Lu 300 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs