Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre-débat à Salé : La Chabiba Ittihadia dresse son état des lieux




Rencontre-débat à Salé : La Chabiba Ittihadia dresse son état des lieux
Après avoir réuni son conseil dans l’objectif de restructurer son organigramme, la section de la Jeunesse Ittihadia de Lamrissa-Salé a organisé dimanche 16 mai une rencontre-débat autour du thème «Chabiba Ittihadia, état des lieux et perspectives d’avenir» au siège de l’USFP à Salé. Cette rencontre a été animée par Mounir Bensalah, secrétaire général de la section OMDH-Casablanca et membre actif de la Chabiba.
Bensalah a rappelé que les jeunes de la Chabiba n’ont jamais pu définir les objectifs de leur organisation. «Est-ce qu’il s’agit d’une organisation populaire ? Semi-populaire ? Ou bien s’agit-il d’une entité affiliée au parti ?», s’est-il demandé avant d’affirmer que cette problématique constituait une grande question dans le processus d’évolution de la Chabiba. Il a souligné que «jusqu’à son 6ème congrès national, cette dernière était considérée comme la conscience du parti». «Elle était un véritable levier servant à mobiliser les jeunes dans les universités, les grandes écoles, les quartiers défavorisés et populaires pour revendiquer le changement dans la société », a-t-il expliqué. Par ailleurs, il a indiqué que depuis cette date, cette grande organisation a connu une réelle crise résultant de l’absence de clarté par rapport aux nouveaux rôles qu’elle devait jouer. Pour lui, cette crise se manifestait dans la pénurie des productions intellectuelles de l’organisation, et cela après qu’elle était dotée d’une publication (Annachra) qui diffusait les analyses et points de vue des futurs cadres partisans.
Pour les perspectives d‘avenir, Bensalah a souligné que la Chabiba devrait porter le défi de revendiquer son autonomie. «Elle doit pousser l’esprit d’initiative pour pouvoir créer de nouvelles méthodes et outils de travail, en vue de mobiliser la jeunesse marocaine autour des idéaux clairs et modernes», a-t-il précisé.
Environ 20 jeunes étaient présents à cette rencontre-débat. Ils ont manifesté leur volonté de créer une nouvelle dynamique au niveau de Salé et chercher à adapter cette expérience à travers d’autres sections au Maroc.
Ainsi, plusieurs ateliers de réflexion et de débat auront lieu prochainement. Au programme, la projection et le débat autour d’un film marocain dimanche prochain, et une rencontre-débat avec les trois membres du Bureau politique de l’USFP, Ali Bouabid, Mohamed Achaâri et Larbi Aajoul. 

Montassir SAKHI
Mercredi 19 Mai 2010

Lu 927 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs