Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre de concertation USFP-PI


Driss Lachguar : Il n’y a de vrai pôle que celui des partis nationaux, démocratiques et progressistes
Hamid Chabat : Sans l’Istiqlal et l’Union socialiste des forces populaires, il ne peut y avoir de pratique politique dans notre pays



Les directions de l’Union socialiste des forces populaires et du parti de l’Istiqlal ont tenu, lundi au siège de ce dernier à Rabat, une réunion de concertation à l’issue des élections législatives du 7 octobre.
Cette rencontre a été l’occasion pour le Premier secrétaire de l’USFP d’affirmer que la position politique du parti ne peut être dictée par le virtuel à travers les réseaux sociaux. Et de poursuivre que « quiconque ne peut nous convaincre d’une bipolarisation artificielle. Si bipolarité il y a, c’est celle des partis nationaux, démocratiques et progressistes, à savoir le PI et l’USFP qui constituent la continuité du mouvement de libération et l’origine du Mouvement national».
Driss Lachguar a réitéré que l’USFP et le PI ne peuvent se contenter du rôle de spectateur quant à la crise politique que connaissent les institutions constitutionnelles du pays. Et d’ajouter que la réunion entre les deux partis est faite pour tirer la sonnette d’alarme, rappelant que l’intérêt de la Nation est au-dessus de toute considération. A cet effet, le Premier secrétaire a fait savoir que le Parlement se doit d’élire ses instances et que le gouvernement doit voir le jour pour s’attaquer aux vrais problèmes.
Pour sa part, le secrétaire général du PI, Hamid Chabat, a déclaré que cette rencontre de concertation s’est tenue pour débattre des développements qu’a connus le champ politique national ces dernières années, particulièrement les échéances électorales du 4 septembre 2015 et du 7 octobre 2016. Tout en indiquant qu’il est du devoir de l’USFP et du PI d’affronter tout ce qui se trame à l’encontre de la démocratie, Hamid Chabat a souligné que l’action des deux partis doit être commune en vue d’unifier les rangs, de contrer les ennemis de la démocratie et de faire passer l’intérêt de la Nation en premier. 
Hamid Chabat n’a pas manqué également de préciser que sans l’USFP et le PI, il ne peut y avoir de pratique politique authentique et par là même la réalisation de la démocratie dans le pays.


H.T
Mercredi 19 Octobre 2016

Lu 957 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs