Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre avec la grande dame de la chanson syrienne Assala Nasri : “La chanson marocaine a tous les atouts pour conquérir l’Orient arabe”




Rencontre avec la grande dame de la chanson syrienne Assala Nasri : “La chanson marocaine a tous les atouts pour conquérir l’Orient arabe”
Qui a dit que le dialecte marocain est difficile à interpréter en Orient arabe ? « Ce n’est pas l’accent marocain, et moins encore le contenu de vos chansons, qui empêche ces dernières de conquérir l’Orient arabe », a précisé Assala Nasri, à la veille de son concert vendredi soir à Casablanca organisé par l’Orchestre marocain de la musique arabe qui célèbre le 10ème anniversaire de sa création. «J’envie Husseïn Jassmi d’avoir si bien chanté votre dialecte », a-t-elle confié, en allusion à la célèbre et excellente chanson “Wak dallali”  interprétée par le chanteur émirati.
Affirmant que la chanson marocaine a «tous les atouts pour conquérir l’Orient arabe», la diva de la chanson syrienne a toutefois regretté que des chanteuses marocaines, notamment celles installées dans le Moyen-Orient,  n’aient pas fait suffisamment pour faire connaître le dialecte marocain. Elle ajoute que “ces chanteuses devraient prendre exemple sur la regrettée Raja Belmaleh, Abdelouhab Doukkali et Naïma Samih, pour lesquels elle dit avoir une grande fascination. Référence est ici faite à Samira Bensaïd, laquelle est devenue « rattachée plus au reste du monde arabe qu’à son pays d’origine le Maroc ».
S’agissant du manque d’intérêt que trouve la chanson marocaine auprès des médias orientaux, Assala Nasri l’a expliqué, sinon par « notre enfermement sur nous-mêmes », du moins par cette « paresse » qui a fait qu’une bonne partie de l’Orient arabe ignore aujourd’hui le pourtant très riche répertoire musical marocain. Le débit rapide de l’accent marocain a fait le reste, relève la grande diva de la chanson syrienne, reconnaissant qu’elle a du mal à suivre le rythme avec lequel sont articulés les mots du dialecte marocain. « Contrairement aux Orientaux, vous avez une façon si rapide d’articuler votre dialecte », a-t-elle certifié, souhaitant toutefois se lancer sur les traces du grand Husseïn Jassmi pour interpréter des chansons marocaines.  Au-delà de son rapport avec le Maroc, et avec le chant marocain qu’elle dit beaucoup apprécier, Assala Nasri a fait une grande révélation lors de sa conférence casablancaise. « Je vais bientôt tourner dans un film qui est en quelque sorte ma propre autobiographie, il sera produit par mon époux Tarek Al Aryian ».
Un virage que la grande Assala se prépare à amorcer avec le don qu’on lui connaît. Bon vent …  

Anouar JIHAD
Samedi 6 Mars 2010

Lu 1291 fois


1.Posté par Musique Arabe le 07/03/2010 11:54
J'adore Assala Nasri.

2.Posté par hakima le 28/03/2010 22:05
je suis folle amoureuse de toi Assala t'es la chanteuse préférée pour moi

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs