Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre à Rennes sur la composante juive du Maroc




Devant les nombreux adhérents de la médiathèque Robert Rozenfeld à Rennes, l’écrivain marocain Mustapha Jmahri a animé, mardi 24 octobre, une rencontre sur « La composante juive du Maroc » qui a suscité l’intérêt de l’assistance.
Au début de la rencontre, Madame Ann Nusimovici, ancienne professeure à l’université de Rennes et responsable de la médiathèque, a présenté l’intervenant et l’a remercié pour sa contribution à cette animation culturelle. Prenant la parole, le conférencier a esquissé un bref aperçu de la population juive marocaine dont l’histoire est trois fois millénaire, tout en rappelant les travaux académiques d’éminents chercheurs marocains qui se sont penchés sur cette histoire commune tels Haim Zafrani, Mohammed Kenbib, Ahmed Chahlane, Jamaa Baida et Mohammed Hatimi. Dans un deuxième temps, le conférencier traita, plus précisément, de la communauté juive d'El Jadida-Mazagan, ville dont il est l’historien. Le sujet a été abordé du point de vue chronologique et démographique puis l’évolution de cette communauté, son rapport au phénomène de la protection consulaire ainsi que son apport économique et social dans le développement de la cité.
L’intervenant aborda, par la suite, les diverses raisons qui furent à l’origine de l’exode de la communauté juive, exode qui n’affaiblira en rien leur indéfectible attachement au Maroc, pays de leurs ancêtres. Il a également rappelé l’attitude courageuse du Roi Mohammed V dans la protection des juifs marocains contre les lois discriminatoires de Vichy alors que le pays était encore sous Protectorat français jusqu’en 1956. L’intervenant a achevé son discours par la lecture de quelques témoignages émanant de Marocains juifs et musulmans originaires de la ville, témoignages qui furent tous grandement appréciés par l’assistance.
A la fin de la rencontre, l’intervenant a cité quelques noms de personnalités juives de Mazagan-El Jadida tels Jacques Abergel, ancien directeur général d’Europe1, Henri Benouaich, président directeur-général du port de Menton-Garavan, Félix Nataf, l’un des fondateurs des « Amitiés marocaines », Dr Eugénie Delanoë, qui fut à l’origine de la création du premier hôpital moderne à Mazagan, Gil Bernard, précurseur de la chanson chrétienne et Charles El Gressy, champion olympique.
Après un échange très riche avec l’assistance,  la rencontre fut clôturée par une séance de dédicace du livre de l’auteur consacré à l’histoire de la communauté juive d’El Jadida-Mazagan.

Jeudi 26 Octobre 2017

Lu 1086 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs