Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre à Kénitra sur la lutte contre l’analphabétisme




Les participants à une rencontre sur la lutte contre l’analphabétisme dans la région Rabat-Salé-Kénitra, organisée mardi à Kénitra, ont jeté la lumière sur la situation de l’analphabétisme et les moyens permettant d'élaborer un plan d’action fiable dans le but d'en venir à bout. Cette rencontre, initiée par le Conseil régional en partenariat avec l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA) sous le thème "La lutte contre l’analphabétisme: levier fondamental du développement régional", a été une occasion pour élargir et approfondir la réflexion collective entre les différents acteurs sur les moyens d’accélérer le rythme de lutte contre l’analphabétisme dans la région. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’approche territoriale et participative dans la gestion des programmes de lutte contre l’analphabétisme et de post-alphabétisation et de la création d'une convergence entre les différents acteurs concernés par le développement. Selon le président du Conseil régional, cette rencontre vise à ouvrir le débat avec les différents acteurs économiques, les collectivités locales, les associations, et les établissements publics dans le but d’élaborer un programme régional intégré pour lutter contre l’analphabétisme, en tenant compte des particularités de l’analphabétisme dans la région.
Pour sa part,  le directeur de l’ANLCA, a souligné le rôle de l’Agence dans la promotion et le développement des partenariats dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme, l’amélioration des prestations fournies en la matière, soutenant que si le taux d’analphabétisme dans la région Rabat-Salé-Kénitra est inférieur au taux enregistré au niveau national, ce chiffre a néanmoins des répercussions négatives sur le PIB.
 Des données de l’ANLCA font ressortir qu'au niveau de cette région, le taux d’analphabétisme chez les 15 ans et plus s'élevait, en 2015, à 30,82%, alors qu'il touchait 27,6% de la tranche d'âge de 10 ans et plus.
Pour la même catégorie, ce taux s'élève à 11% dans la préfecture de Rabat, 19,4% à Salé, 23,1% à Skhirat-Témara.

 

Vendredi 6 Mai 2016

Lu 616 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs