Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renault envisage de fabriquer ses moteurs au Maroc

Un pied dans le Royaume, un autre en Algérie et menaces sur la Roumanie




Renault envisage de fabriquer ses moteurs au Maroc
C’est une éventualité que le Maroc ne peut qu’espérer voir se concrétiser. A un mois de l’inauguration de son usine de Oued Tlelat (Oran) en Algérie, le groupe automobile Renault annonce qu’il envisageait d'ouvrir une unité de fabrication de moteurs au Maroc en vue de servir la demande locale de plus en plus forte et réduire ses coûts de production au Royaume.
«Nous y réfléchissons, mais nous avons d'abord besoin d'avoir une chaîne d'approvisionnement plus forte sur le terrain», a déclaré Thierry Bolloré, directeur délégué à la compétition du constructeur français, en marge du Salon de l'automobile de Paris (du 4 au 19 octobre). 
Selon Europe.autonews.com, un site consacré à l’actualité du marché automobile, qui rapporte les propos de ce dernier, Thierry Bolloré a déclaré qu’une usine de moteurs serait logique, étant donné que Renault a la capacité de construire 400.000 véhicules/an dans les usines de Tanger et Casablanca.
Mais qu’on ne se réjouisse pas trop vite. Carlos Ghosn, le PDG de l'Alliance Renault-Nissan, estime que pour l’heure, l'usine de Tanger n'a pas encore atteint sa pleine capacité, elle ne devait tourner à plein régime que d'ici deux à trois ans.  
Dans cette perspective, cela pourrait motiver la création d'une usine-moteurs pour alimenter les lignes d'assemblage de Dacia, rapporte pour sa part le site caradisiac.com, soulignant que l’usine de moteurs la plus proche de Renault au Maroc se trouve en Espagne.
Présent au Maroc à travers ses usines de Tanger et Casablanca, le groupe inaugurera le 10 novembre prochain son  usine d’Oran (Algérie) en présence de Carlos Ghosn.
Si ces initiatives sont intéressantes pour l’emploi et la compétitivité dans la région, bien d’observateurs s’interrogent déjà sur les intentions réelles du groupe qui a visiblement retrouvé la sérénité au sein de ses usines. « Nous sommes allés bien plus loin que nos objectifs pour améliorer la qualité et la performance des usines. Il y a un climat de confiance et de créativité dans le groupe », s’est réjoui en début du mois Thierry Bolloré lors d’un entretien accordé au site usinenouvelle.com.
La création éventuelle d’une usine en Algérie sera-t-elle de bon augure pour le Maroc ? C’est la question que se posent certains observateurs. Si la question n’est pas à l’ordre du jour pour le moment, ces derniers rappellent toutefois que le groupe Renault songerait à arrêter la fabrication à Tanger de l’un de ses modèles familiaux low-cost.
Il est à rappeler que sous le titre « Des modèles low-cost de Renault en sursis », le site Lesechos.fr révélait, en septembre dernier, que «le groupe réfléchit à supprimer l’un de ses trois modèles familiaux (Break Logan, Lodgy, Dokker) ». Citant Arnaud Deboeuf, responsable de la gamme Entry de Renault, la publication rapportait qu’« il y en a trois aujourd’hui, il pourrait y en avoir moins dans le futur. Nous sommes dans l’analyse, pas dans la décision ».
Pour Bernard Cambier, le nouveau directeur des opérations de la région Afrique–Moyen-Orient–Inde (AMI), s’il est une chose certaine, c’est que «cette région  deviendra, dès l’année prochaine, la deuxième plus importante région pour Renault après l’Europe. Le pilier de cette région est  l’Algérie qui va continuer à progresser», rapporte un autre site spécialisé dzairauto.com
Il est à noter que le groupe Renault a menacé ses  employés roumains de transférer sa production vers le Maroc si leurs actions pour des salaires plus élevés se poursuivaient, a rapporté la presse en ligne. 

Alain Bouithy
Mercredi 8 Octobre 2014

Lu 1236 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs