Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renard aspire au quart et Ziyech veut la coupe pleine


Pragmatisme mesuré du sélectionneur et folie appréciée des joueurs



Hakim Ziyech n’est pas allé par quatre chemins pour faire savoir que l’objectif du Onze national lors de la prochaine CAN au Gabon n’est autre que la consécration finale
Voilà des propos faits à la publication néerlandaise Dagblad qui, certes, n’engagent que celui qui les a tenus mais qui devront mettre davantage de pression sur le sélectionneur national, Hervé Renard, qui s’est montré aussi prudent que diplomatique dans ses déclarations à l’issue du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations qui a placé le Maroc dans le groupe C aux côtés de la Côte d’Ivoire, tenante du titre, du Togo et de la République démocratique du Congo.
Hervé Renard avait affirmé dans une déclaration rapportée par la MAP. "Nous héritons des champions d’Afrique en titre ivoiriens, de Congolais coriaces et des Togolais qui vont jouer les trouble-fêtes’’. Et de poursuivre que "c’est un groupe très difficile (…) Le groupe progresse, mais quand on voit la qualité de nos adversaires, on se rend compte que ça sera très difficile, mais ça s’annonce très ouvert", avant de conclure que "s’il y a cette fierté chez tous les joueurs de porter le maillot marocain, je pense qu’on pourra au moins se qualifier pour les quarts de finale".
Voilà ce qui est dit clairement et ce qui devrait engager la responsabilité de Hervé Renard, double lauréat de la CAN avec la Zambie et la Côte d’Ivoire, en perspective de cette échéance continentale qui se déroulera du 14 janvier au 5 février 2017.
D’ailleurs, le contrat liant le technicien français avec la FRMF stipule que celui-ci est tenu d’aller le plus loin possible dans cette Coupe sans parler précisément de titre, mais surtout de qualifier l’équipe nationale aux phases finales du Mondial russe en 2018.
Si Ziyech, la nouvelle recrue de l’Ajax Amsterdam, voit grand, entretenant un espoir des plus légitimes, à savoir la victoire finale, Hervé Renard cherche avant tout à calmer les ardeurs en se montrant pragmatique.
Il est mieux placé que quiconque pour bien connaître la compétition en Coupe d’Afrique des nations. Il est sans aucun doute au fait des antécédents de certains de ses prédécesseurs qui ont eu le tort de cautionner les déclarations prétentieuses de quelque-uns de leurs joueurs qui se voyaient vainqueurs tous azimuts.
En attendant, le prochain match de la sélection marocaine est programmé le 12 novembre au Grand stade de Marrakech contre la Côte d’Ivoire pour le compte de la seconde journée des éliminatoires, groupe 3, zone Afrique, du Mondial 2018.
 

Mohamed Bouarab
Lundi 24 Octobre 2016

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs