Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rémy, pour un développement durable?




Rémy, pour un développement durable?
Redevenu footballeur à Queens Park Rangers en Angleterre, l'attaquant français Loïc Rémy n'a pas tardé à revenir en équipe de France pour les éliminatoires du Mondial-2014 contre la Georgie et l'Espagne (22-26 mars) sans bien savoir encore si cela sera durable ou lié aux circonstances.
Ribéry et Ménez légèrement incertains, le sélectionneur Didier Deschamps a en effet sorti de son chapeau son nom, pour la première fois depuis novembre 2011.
Un peu à la surprise générale, même si Rémy a profité de son arrivée à Londres pour balayer huit derniers mois délicats en Provence.
"C'est un retour lié au fait qu'il est redevenu un joueur actif, a ainsi reconnu +DD+. Je le connais bien, je l'ai entraîné plusieurs saisons. Et il a d'autres qualités que les autres joueurs offensifs".
En six matches en Angleterre, Rémy a ainsi marqué trois fois déjà en championnat, dont le 19 janvier au bout de 14 minutes contre West Ham lors de son premier match. Autant que lors de ses 23 matches avec l'OM depuis août.
Surtout, pour ces deux matches quasiment vitaux pour voir le Brésil en 2014, Deschamps a dû estimer que ses quatre buts en 17 sélections et ses 57 autres en 164 matches de L1 depuis son éclosion à Lyon en 2006 pesaient lourd.
Pourtant, depuis ses débuts prometteurs au plus haut niveau, le Martiniquais de 27 ans, présenté à un moment comme un digne héritier de Thierry Henry, n'a pas encore réussi à dépasser l'image d'un joueur qui ne fait jamais rien dans la facilité et est souvent rattrapé à un moment ou un autre pas la fatalité.
Formé comme Benzema à l'OL lors des riches heures du club rhodanien, il n'a ainsi jamais pu y percer et a été contraint à s'exiler à Lens ou Nice.
Ensuite, au moment de s'engager à Marseille lors de l'été 2010, la visite médicale à révélé une anomalie cardiaque.
Et en mai 2012, alors que son profil en avait fait un joueur intéressant en vue de l'Euro, une blessure à la cuisse lors de l'avant-dernière journée de L1 est venue casser sa dynamique.
"J'ai pratiquement fait tous les matches qualificatifs et je me suis blessé deux semaines avant l'Euro, s'est souvenu Rémy. Cela a été une grosse désillusion, un coup dur. Les mois qui ont suivi ont été difficiles".
Car la blessure traîne, sa préparation aussi et en son absence, Gignac porte l'OM à bout de bras. Assez pour rendre méfiant Elie Baup, ce qui n'a pas facilité le retour d'un joueur prompt à l'autocritique, démarche qui jure avec les us et coutumes du milieu...
"Je ne suis pas là en touriste"
Barré mais valorisable pour l'OM, Rémy doit partir et le relégable anglais empoche la mise pour 11 millions d'euros.
A l'heure d'aborder son retour en Bleu, l'attaquant parle franchement, tranchant ainsi avec le discours empreint de modestie du jeune néophyte Pogba.
"Je n'ai pas la prétention de dire que je suis le 1er, le 2e, ou le 3e attaquant. Quelque chose a déjà été mise en place. Je le découvre petit à petit, je suis là pour me plier aux exigences du coach. Je suis là pour donner quelque chose de plus au groupe", assure-t-il.
Ses dernières prestations en Bleu, avec trois buts lors de ses six dernières capes, lui autorisent cette sortie.
"Avec sa vitesse, il offre des options différentes. Et il peut jouer à plusieurs postes. Je sais qu'il préfère l'axe mais il est aussi performant à droite. Je l'ai même utilisé à gauche. Il a cette capacité à pouvoir éliminer, à être une force de percussion sur le côté", apprécie encore Deschamps. "Je ne suis pas là pour faire de la figuration mais il faut respecter tout ce qui a déjà été fait. En Bleu, j'ai déjà fait de très bons matches. Je ne suis pas là en touriste", a-t-il aussi tenu à faire passer.

AFP
Mercredi 20 Mars 2013

Lu 130 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs