Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Relancer le patrimoine écologique et naturel de Khénifra

Création prochaine d’une ONG spécialisée




Une Fondation s'intéressant à l'environnement verra le jour prochainement dans la cité des Zayanes, à l'initiative du groupement des communes Atlas en partenariat avec l'Ecole supérieure de technologie de Khénifra, l'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT, section locale) et l'Association Ouachma pour l'art plastique.
Une rencontre, tenue mercredi soir à Khénifra, sur l'évaluation des 4èmes journées environnementales organisées en mai dernier, a été l’occasion pour les organisateurs d'annoncer la création de ladite Fondation qui vise, entre autres, à relancer le patrimoine écologique et naturel de la région et contribuer à la promotion de la prise de conscience quant à l'importance de la protection de l'environnement.
Pour le président du groupement des communes Atlas, Mohamed Akelmoune, cette initiative a pour objectif notamment d'intégrer les préoccupations environnementales dans les politiques sectorielles en vue de réaliser l'équilibre entre la réalisation du développement économique escompté et la protection de l'environnement.
M. Akelmoune a, dans ce sens, souligné que cette fondation ambitionne en outre de consacrer les principes de l'approche participative à travers la création d'espace et de cadre idoine à même d'associer et de rassembler les différents acteurs et intervenants concernés dans l'objectif de favoriser la mise en place d'une stratégie environnementale.
Le directeur de l'Ecole supérieure de technologie de Khénifra, Lahcen Chillasse a, quant à lui, relevé que la réalisation d'une fondation s'intéressant à l'environnement constitue une plate-forme et un espace de débat et d'échange de vues sur les différents facteurs en rapport avec la question environnementale, et ce dans le cadre d'une approche participative visant à associer les différents acteurs à l'élaboration d'une vision susceptible de contribuer au développement du secteur de l'environnement notamment au niveau du Moyen Atlas.
De leur côté, les représentants de l'AESVT locale et l'Association Ouachma pour l'art plastique ont fait part de la disposition de leurs instances élues à adhérer à tout projet et toute initiative dans le domaine de l'environnement, mettant en exergue les significations et les dimensions profondes de la création d'une Fondation et l'importance du partenariat pour relever les défis de la préservation de l'environnement et des ressources naturelles dont regorge la région.
Cette rencontre a été rehaussée par la mise en place d'un conservatoire national de l'environnement visant en premier la protection du patrimoine immatériel ainsi que l'encouragement de la recherche scientifique et la consécration d'une véritable culture environnementale, notamment chez les générations montantes.

Mercredi 15 Juillet 2015

Lu 1299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs