Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Région du Gharb : Les mesures pour atténuer les effets des inondations passées à la loupe




 Les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets des inondations que la région du Gharb-Chrarda-Beni-Hssen a connues cette année, ont été au centre de la session ordinaire du mois de mai du conseil régional, tenue lundi à Sidi Kacem.
Le directeur de l'Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG), El Khamar Hmamou a exposé, à cette occasion, devant le conseil les mesures prises par le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime pour l'année 2010.
Devant l'ampleur des inondations qui ont affecté la région, a-t-il dit, le ministère a revu le programme d'aide qu'il avait annoncé au début. Le gouvernement a ainsi consacré un montant global de 359 millions de DH pour venir en aide aux agriculteurs sinistrés par les inondations : 16 millions de DH ont été réservés à l'achat de l'orge qui a été distribué aux agriculteurs, à la vaccination du cheptel et au désenclavement des habitants, 99 millions de DH aux cultures de substitution, 19 millions au soutien des cultures sucrières, 168 millions à la réfection du réseau d'irrigation et au curage du réseau d'évacuation des eaux et 57 millions à la réfection des pistes agricoles.
En matière d'enseignement, le directeur de l'Académie régionale, Abdellatif Youssoufi, a indiqué que 60.217 élèves des différents cycles de l'enseignement primaire et secondaire dans la région ont été affectés par les inondations.
Pour faire face à cette situation, a ajouté, M. Youssoufi, des cellules de suivi ont été créées pour évaluer la situation et proposer les alternatives.
Parmi les mesures prises, M. Youssoufi a notamment cité la mise en place d'écoles de campagne dans les centres d'accueil des population sinistrées, l'élaboration d'un plan de soutien durant la période des vacances, le transfert de 320 élèves de la commune de Magrane au lycée Mohammed V de Kénitra pour suivre des cours de rattrapage et l'ouverture d'autres internats aux élèves des établissements touchés par les inondations.
Le ministère, a-t-il dit, a affecté un budget additionnel de 70 millions de DH hors budget destiné au financement du programme d'urgence, pour la réfection et la mise à niveau des établissements endommagés par les inondations.
En matière de routes, le directeur régional de l'Equipement et du Transport, Mustapha Errissaoui, a précisé que 117 millions de DH ont été consacrés à la réfection du réseau routier dans la province de Kénitra, 78 millions de DH dans celle de Sidi Slimane et 129 millions DH dans celle de Sidi Kacem.
Dans le domaine de la santé, le délégué régional de la Santé, Dr Riouch a souligné que l'effort du personnel a porté sur les actions prises ou programmées au cours et après les inondations.
Il a notamment cité la mise à niveau des établissements sanitaires affectés par les eaux, la mobilisation des moyens humains et matériels pour suivre la situation épidémiologique dans les centres d'hébergement des populations sinistrées, le traitement des eaux et la vaccination.
Le ministère, a-t-il dit, a consacré 2.568.085 DH pour la logistique, l'achat de médicaments, des carburants, des produits de lutte contre les insectes et les rats, l'assainissement et le transport.
Le directeur de l'Agence du bassin hydraulique de Sebou a, pour sa part, indiqué que cette année, les précipitations dans la région ont atteint 920 mm, un record jamais égalé depuis 1916.
Parmi les causes des inondations, il a cité l'existence de près de dix rivières incontrôlées dans la région, la réduction de la capacité d'accueil de l'oued Sebou et des canaux d'évacuation.
Il a indiqué qu'un certain nombre de mesures ont été prises pour lutter contre les inondations, notamment la construction de nouveaux barrages, la réalisation de plusieurs études pour la protection de douars et villes menacés par les inondations pour un coût de 6.150.000 DH, l'aménagement des berges de Sebou et Ouergha, l'ouverture de nouveaux canaux d'évacuation des eaux, la construction de barrières de protection sur l'oued Sebou et l'amélioration de la gestion des eaux des barrages.

MAP
Vendredi 4 Juin 2010

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs