Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réflexion collective sur l’amélioration des projets d'irrigation




Au niveau du Moyen Atlas, plus de 300 périmètres d’irrigation de tailles variables servent à irriguer environ 15% de la superficie agricole utile. Ces espaces irrigués offrent un grand potentiel pour améliorer les revenus des agriculteurs et réduire les pressions de plus en plus fortes sur les ressources naturelles. Ces périmètres ont été aménagés par des communautés pour répondre à une agriculture irriguée de subsistance, des règles ancestrales y rythment les cycles d’accès à l’eau.
Les dynamiques agricoles en cours, largement marquées par l’introduction de nouvelles cultures en irrigué (l’arboriculture fruitière essentiellement) engendrent une augmentation de la demande en eau. Les communautés d’irrigants ne cessent de fournir des efforts pour réadapter des règles ancestrales régissant les droit d’accès et les tours d’eau. Actuellement, le cadre institutionnel est marqué par la création d’associations des usagers des eaux agricoles, souvent à l’initiative des pouvoirs publics à travers des projets d’aménagement hydro-agricole des périmètres irrigués.
Les objectifs de l’atelier participatif de la gestion de l'irrigation sont les échanges d’expériences en matière de modes de gestion collective de l’eau car, c'est à travers la présentation de bonnes pratiques de gestion de l’eau d’irrigation par des communautés d’irrigants (petite hydraulique), des agents de développement et des chercheurs qu'on mènera une réflexion collective sur les moyens d’améliorer les modes actuelles de gestion et d’explorer les voies possibles pour l’appui des communautés d’irrigants.
L’atelier se déroulera sous forme d’une réflexion collective sur les projets locaux d’amélioration de la gestion de l’eau d’irrigation. Il favorisera les échanges de pair à pair, entre associations d’irrigants, sur la base des expériences locales.
La participation de différents acteurs et institutions dont l’intérêt porte sur la gestion durable des systèmes d’irrigation communautaires, contribuera à un croisement de regards autour de cette problématique.
Sur la base de thématiques identifiées, puis validées par les participants, l’atelier tentera de répondre aux besoins réels des irrigants. Les axes choisis traitent de l’économie de l’eau à travers l’irrigation localisée (démarche, procédure, financement), le changement de la gestion des tours d’eau, entre autres sujets.

M.D.
Mercredi 1 Juin 2011

Lu 95 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs