Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reda Kateb, un acteur oscarisé au talent immense




A l’affiche du film français «Arrêtez-moi là», on aura le plaisir de le voir de nouveau sur les écrans à partir du 20 janvier dans «Les Chevaliers blancs» avec Vincent Lindon mais également dans les films «Mon nom à Pigalle» et «Les Beaux jours d’Aranjuez», dont la date de sortie n’est pas encore annoncée. Reda Kateb, un acteur demandé et oscarisé pour sa prestation dans «Hippocrate» qui l’a conduit à remporter le César du meilleur acteur dans un second rôle.
Mais qui se cache réellement derrière le comédien caméléon et réservé ? Voilà cinq choses à savoir sur le talentueux comédien, entre sa carrière, sa vie intime.
 L’amour du spectacle : une transmission paternelle
Depuis tout petit, Reda Kateb était habitué à jouer la comédie puisque son père est un acteur algérien. Ce dernier, décédé il y a une dizaine d’années, était «venu en France pour faire de la mise en scène».
Sa carrière a commencé sur les planches
Avant de se retrouver derrière la caméra, Reda Kateb a emprunté le chemin de la scène de théâtre. Prenant des cours à ses 8 ans, il a ainsi presque toujours baigné dans l’univers de la comédie. «Ressac» est la première pièce dans laquelle il a joué, à 11 ans aux côtés de son paternel. Il s’agissait d’une pièce de théâtre écrite par un ami de son père. Il lui a même fait faire un certificat médical par un ami médecin pour manquer l’école afin de jouer dans une nouvelle pièce. Il aura toutefois été poussé par ses parents à poursuivre ses études jusqu’au Bac  lettres modernes «pour assurer mes arrières comme le voulait mon père», explique-t-il.
Il a joué pour Ryan Gosling
Oui vous avez bien lu, Reda a joué dans la première réalisation de Ryan Gosling nommée Lost River. Reda y incarne un conducteur. Il a été sélectionné pour le casting après lui avoir tapé dans l’œil avec ses interprétations dans Un Prophète et Zero Dark Thirty. Reda affirme : «J’ai  aimé qu’il me propose ce personnage d’homme bienveillant, protecteur, différent des rôles dans lesquels il m’avait connu». Ryan Gosling était sûr de lui, en ayant décidé de rencontrer Reda Kateb la veille du premier jour de tournage.
Il est proche de Leila Bekhti
Les deux acteurs se sont rencontrés sur un tournage  en 2009. Il parle de sa relation avec elle en employant les termes de «liens familiaux» et de «tendresse» réciproque.
En résumé, il affirme sobrement «on s’aime». De quoi sembler ambigu s’il n’avait pas ajouté : «D’autres artistes auraient eu besoin d’ambiguïté pour jouer une relation amoureuse, pas nous». Il déclare même que lorsque l’un des deux quitte Paris pour le travail, ils se le communiquent par message.
Un papa poule ?
A 38 ans, il est papa d’un bébé de 9 mois, son premier enfant. Par soucis de discrétion, Reda Kateb n’a pas souhaité spécifier ni le nom ni le sexe du petit bout de chou à qui il a donné la vie avec son épouse ...
Une pudeur qui le caractérise bien, étoile montante du cinéma qui pourtant ne fait quasiment pas la une des magazines.

Jeudi 7 Janvier 2016

Lu 210 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs