Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recul de l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière

Réduction des prix de la «cokéfaction et raffinage» de 1,3% et du «travail du bois et fabrication d’articles en bois» de 1%




L’indice des prix à la production du secteur des «industries manufacturières » a enregistré une baisse de 0,2% au cours du mois de janvier dernier par rapport au mois de décembre 2015. Ainsi, selon la note d’information du Haut-commissariat au plan (HCP) relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois de janvier 2016, cette baisse est la résultante notamment de la réduction des prix de la «cokéfaction et raffinage» de 1,3%, de l’«industrie chimique» de 0,6%, des «industries alimentaires» de 0,2% et du «travail du bois et fabrication d’articles en bois» de 1,0%.
De même, les hausses de 2,6%, de 0,5% et de 0,4% enregistrées respectivement dans la «fabrication de produits en caoutchouc et en plastique», l’«industrie d’habillement» et la «fabrication de textiles» ont également contribué à ladite baisse.
Par ailleurs, la même source souligne que les indices des prix à la production des secteurs de la «production et distribution d’électricité» et de la «production et distribution d’eau» ont connu des hausses respectives de 3,9% et de 6,0% au cours du même mois.
Et de préciser que l’indice des prix à la production du secteur des «industries extractives» a connu une baisse de 0,1% au cours de la même période.
En outre, il est à rappeler que cette note du HCP intervient juste après la publication des résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture du mois de janvier 2016 de Bank Al Maghrib (BAM) qui fait état d’une hausse de la production industrielle enregistrée dans l'ensemble des branches d'activité à l'exception de l'agroalimentaire où l'activité aurait connu une stagnation.
A ce titre, BAM a fait savoir que le taux d'utilisation des capacités de production (TUC) aurait connu, d'un mois à l'autre, une stagnation à 63%, recouvrant une hausse dans la «mécanique et métallurgie» et dans l'«électrique et électronique», une baisse dans l'«agroalimentaire» et une stagnation dans la «chimie et parachimie».
Et de relever que dans la branche «mécanique et métallurgie», le TUC aurait marqué une hausse de 5 points de base avec une progression de 83% à 86% dans l'«industrie automobile» et de 48% à 69% dans le «travail des métaux».
Pour mémoire, BAM avait aussi divulgué précédemment les résultats d’un sondage effectué auprès des industriels. Ces derniers ont, en effet, qualifié de « défavorable »  le climat des affaires au quatrième trimestre de 2015. Un constat qui, selon eux, concerne l'ensemble des branches à l'exception de l'«agroalimentaire» où il est jugé «normal».
Même si ce sondage fait ressortir une proportion importante des  industriels (88%) qui qualifient de «normal» le climat des affaires dans la branche  de «l'électrique et électronique», contre 12% qui le déclarent «difficile».

Meys.B
Mardi 1 Mars 2016

Lu 951 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs