Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recrutement pour les collectivités territoriales : Echauffourées au concours de l’Intérieur




Recrutement pour les collectivités territoriales : Echauffourées au concours de l’Intérieur
Au moment où un communiqué émanant de la Direction générale des collectivités locales indiquait que la première étape du concours pour le recrutement de 5.542 cadres de différentes catégories et spécialités en vue de doter les collectivités territoriales en ressources humaines compétentes, s’est déroulée dimanche dans de bonnes conditions, au niveau des différents centres d’examen. Les événements sont venus contredire ce vœu pieux du département de Mohand Laenser. C’est dire que la volonté de désinformation demeure la règle même sous le règne de l’Exécutif actuellement piloté par le parti de la lampe.
A Khénifra, un bon nombre de licenciés chômeurs ont boycotté le concours de recrutement en se rassemblant dans les cours des deux établissements scolaires où devaient se dérouler les épreuves écrites. Ensuite, ils ont organisé une marche vers le siège de la province. Ils protestent contre le nombre de licenciés qui seront retenus qui s’est réduit à trois dans cette  catégorie. Le reste des postes est destiné à d’autres catégories. Les marcheurs ont scandé également des slogans contre l’absence de transparence alors que d’autres ont précisé que les résultats sont déjà établis et que l’intervention des commis de l’Etat et autres notables en faveur de certains candidats était flagrante. Si à Khénifra la protestation s’est déroulée sans heurts, il n’en était pas de même dans d’autres provinces où des affrontements ont eu lieu entre les manifestants et les forces de l’ordre. C’est le cas de Chichaoua où quelques arrestations ont été  enregistrées parmi les diplômés chômeurs lorsque les manifestants ont carrément bloqué la route en direction d’Agadir. A Kelaat Sraghna, pas moins de 1600 candidats ont refusé de participer au concours organisé par l’Intérieur et pour presque les mêmes raisons que dans les autres provinces. Il faut dire qu’on avait réservé huit postes pour cette province. Par ailleurs, à Tan Tan dont le quota ne dépassait pas deux postes, les 700 candidats ont préféré le boycott à la mascarade. Les choses ont mal tourné du côté du Fkih Ben Salah lorsque les manifestants ont mis le feu devant le siège de la province. A noter que l’appel du boycott a été lancé par l’Association des diplômés chômeurs à l’échelle nationale. Il est à préciser également que dans les provinces où le concours a eu lieu, les épreuves se sont déroulées dans de mauvaises conditions et les salles ressemblaient à des cafés où l’ambiance était « bon enfant ». Un autre dossier brûlant sur le bureau du chef de gouvernement après celui de Taza et de l’occupation des locaux du ministère de l’Education nationale par des chômeurs auxquels on avait promis du travail. Et ce ne sont pas les larmes lors des prières rogatoires qui vont résoudre ces problèmes. A bon entendeur…

KAMAL MOUNTASSIR
Lundi 9 Janvier 2012

Lu 1855 fois


1.Posté par futurbarbu le 09/01/2012 11:59
Pleurer pendant une priere devant un public est une maladresse décourageante d'autant plus que les larmes coulent des yeux d' un Mr qui a fait beaucoup de promesses pompeuses qu'il ne va pas tenir ,la preuve il a rejeté les femmes de son équipe maso à l'exeption d'une qui se retrouve seule sans appui ;les marocains qui ont tant sacrifié pour former leurs filles à etre des hauts cadres compétantes ,ne peuvent pardonner cette dicrimination contre la moitié de la population !

2.Posté par ban le 10/01/2012 08:32
Laissons travailler ce gouvernement,il débute à peine et arrêtons les critiques,on jugera sur les faits

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs