Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recrudescence du trafic de drogue et de voitures de luxe entre l’Espagne et le Maroc

Plusieurs arrestations opérées par les autorités ibériques




Recrudescence du trafic de drogue et de voitures de luxe entre l’Espagne et le Maroc

La police espagnole a démantelé à Malaga, un réseau composé de 9 personnes spécialisées dans le vol des voitures de luxe et leur revente au Maroc.
Les investigations ont été initiées en janvier dernier suite à l’arrestation d’un Marocain, résidant à Benalmádena soupçonné de vol de voitures de haute gamme.
Ces enquêtes ont conduit à l’arrestation d’une bande de malfaiteurs, âgés de 26 à 56 ans, spécialisés non seulement dans le vol des voitures de luxe, mais aussi dans la falsification des plaques minéralogiques et documents en vue de leur revente.
D’un autre côté, la Guardia Civil espagnole a arrêté 24 membres d’un réseau de trafic de drogue entre le Maroc et l’Espagne, au cours d’une opération  qui a permis la saisie de 3552 kg de hachich, sept embarcations, trois véhicules, un camion frigorifique, et 10000 euros en espèces, a indiqué l’agence d’information Europa Press.
Cette opération s’est déroulée en deux phases. La première a été initiée le mois  dernier suite à l’interception dans la localité Sanlúcar de Barrameda (Grenade), d’un camion frigorifique qui transportait 2000 kg de hachich. Le chauffeur du véhicule en question a été arrêté.
Après quoi, les autorités espagnoles ont intercepté près des localités de Sanlúcar de Barrameda et Chipiona, deux embarcations, saisi 1550 kg de hachich et procédé à l’arrestation de trois trafiquants.
D’après la même source, les investigations menées ont conduit, dans une seconde phase, à la localisation à Sanlúcar de Barrameda, d’une organisation « bien structurée » soupçonnée de transporter de la  drogue dans des embarcations ou  des camions frigorifiques.
Selon les informations de la police, un groupe de Marocains se chargeait de fournir de la drogue aux narcotrafiquants et de recruter les « mulas » (transporteurs de drogue encapsulée et avalée), tandis qu’un autre groupe se chargeait d’acheminer ladite drogue de la côte marocaine vers l’autre rive.
Les mêmes sources ont indiqué que les autorités espagnoles n’écartent pas la possibilité d’opérer d’autres arrestations du même genre.

Libé
Samedi 24 Août 2013

Lu 1763 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs