Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reconnaissance internationale de la Palestine : Barack Obama fait pression




Les Palestiniens n’auront pu réaliser leur vœu longtemps caressé de voir leur  Etat enfin reconnu par l’ONU. Ainsi en a décidé l’Administration américaine qui a usé de fortes pressions pour faire échouer le projet palestinien.
Le chef de la Maison Blanche l’a reconnu lui-même; il ne peut contrarier le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, qu’il a eu au téléphone presque quotidiennement. Barack Obama est donc inféodé au chef du gouvernement  de Tel Aviv.
Dans une discussion off record avec le Président français, Nicolas  Sarkozy, en marge du dernier G20, le Président américain demande à son hôte français de calmer les velléités palestiniennes d’adhésion à la FAO et à l’AIEA, l’agence d’énergie atomique après l’admission de la Palestine à l’Unesco.
Barack Obama qui brigue un second mandat et qui sait qu’il ne peut réussir que grâce à l’appui du lobby juif américain, rappelle que les Etats-Unis sont les principaux contributeurs de l’ONU avec un montant de l’ordre de 25%.  De ce fait, ils peuvent enrayer la machine onusienne.
Ainsi, Barack Obama ne va pas par quatre chemins pour exprimer ses sentiments pro-israéliens.
Que devient alors le fameux discours de l’Université du Caire qui avait fait nourrir tant d’espoirs dans le monde arabe et islamique ?
Des espoirs que le  président américain a fait avorter.
Tant qu’elle est sous la coupe des gouvernants israéliens, l’Administration américaine ne pourra jamais bénéficier de la confiance des peuples arabe et islamique. Ils verront toujours les Etats-Unis comme un ennemi de leurs aspirations légitimes.

Youssef BENZAHRA
Jeudi 10 Novembre 2011

Lu 400 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs