Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recensement de la population et de l’habitat en 2014


L’exploitation des données sera assurée par la lecture automatique des documents



Recensement de la population et de l’habitat en 2014
Le Haut commissariat au plan (HCP) et le ministère de l’Intérieur sont en train de baliser le chemin pour l’organisation du recensement général de la population et de l’habitat prévu en 2014.
Dans ce sens, le Comité national de veille chargé de la supervision et du suivi des opérations de ce recensement, a tenu la fin de la semaine dernière, une réunion sous la présidence d’Ahmed Lahlimi, Haut commissaire au plan, et Charki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur.
Lors de cette réunion, le Comité a passé en revue les derniers préparatifs concernant le recensement dont la phase importante se déroulera du 1er au 20 septembre 2014, et nécessitera la mobilisation de près de 1.000  superviseurs, 14.000  contrôleurs, 47.000  recenseurs, 14.000 auxiliaires d’autorité et 5.400 véhicules.
A cet effet, le HCP a précisé que « les travaux cartographiques ont été entamés en juin 2012 » et que «ces travaux, qui se poursuivront jusqu’à fin décembre 2013, mobilisent 120 responsables centraux et régionaux, 120 contrôleurs, 340 agents cartographes, 80 opérateurs SIG, et 200 véhicules avec chauffeurs ».
Cette opération vise essentiellement, selon le HCP, à « découper le territoire national en districts de recensement ayant chacun une taille moyenne de 160 ménages et des limites claires matérialisées sur des fonds cartographiques afin de faciliter leur localisation sans ambiguïté sur le terrain et d’assurer, lors du recensement, le ratissage exhaustif de la population sans omission ni double compte. C’est ainsi que le nombre de districts prévus devrait passer de 37.000 en 2004 à 43.000 en 2014 ».  D’après la même note d’information du HCP, il sera procédé au début de l’année prochaine, à l’identification et à la formation des ressources humaines chargées de la collecte auprès des ménages des informations requises par le recensement général de la population de 2014  et à la détermination des ressources matérielles nécessaires à cet effet.  L’exploitation des données recueillies auprès des ménages sera assurée par « la Lecture automatique des documents » (LAD). Cette technologie, adoptée pour la première fois au Maroc lors du recensement de 2004 et qui se base sur la numérisation des questionnaires et la reconnaissance optique des caractères, a permis l’exploitation exhaustive des questionnaires du recensement de 2004 en moins d’une année, contre l’exploitation d’un échantillon de 25% seulement sur une période de deux années pour le RGPH de 1994 », précise la même source.

Mourad Tabet
Vendredi 1 Mars 2013

Lu 828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs