Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rebonds : Quand l’hôpital se moque de la charité…




Rebonds : Quand l’hôpital se moque de la charité…
Le tourisme au Maroc file un très, très mauvais coton. En effet, entre la réalité notoire (chiffres à l’appui) et le vœu pieu des opérateurs de la place (atteindre 20 millions de touristes d’ici 5 ans), un écart monstre subsiste. Certes, diront certains, le ministre du Tourisme tente d’afficher sa bonne volonté en voulant montrer que sa voie est pavée de bonnes intentions à travers ses voyages cumulés pour faire du gringue à la clientèle étrangère et ses « fameux » tweets sur le net… Ce n’est en aucun cas suffisant pour arriver au dessein escompté, clament mordicus les plus avertis. «C’est bien beau qu’il promeut à droite et à gauche le pays mais quid des actions à concrétiser sur le terrain pour que ce touriste appâté ne tombe pas des nues dès son arrivée?», s’accordent à dire ces derniers qui font allusion, on l’aurait compris, aux arnaques criardes, à la prostitution effrontée et aux types de mendicité en tous genres. Et la liste est loin d’être exhaustive concernant les vrais problèmes que rencontre le plus beau pays du monde. La problématique réelle est ailleurs, et surtout, elle est loin des sornettes et balivernes sorties à tout bout de champ et qui ont trait à la construction de nouveaux hôtels ou encore à faire quadrupler la capacité litière. Ce n’est pas là que le bât blesse ! Qui va remplir ces établissements si le Maroc continue d’accuser des baisses touristiques patentes dans plusieurs villes ? En fait, au lieu de se concentrer sur ce qui cloche réellement dans le secteur, Lahcen Haddad se défile en essayant de filer la patate chaude aux différents responsables…En effet, récemment à Agadir, il a carrément fait du rentre dedans à plusieurs personnalités, quoique à juste titre pour certains mais d’autres pas vraiment! Il n’y est donc pas allé de main morte pour dénigrer toute la gestion de la région…Néanmoins, au lieu de verser dans la critique et de s’épancher dans de sévères diatribes, le ministre devrait peut-être penser à laisser reposer, tout d’abord, sa valise des voyages dont il a pris le pli. Et surtout à s’éloigner des distractions inutiles de la Toile, acte justifié selon lui comme étant de la communication. Parce qu’au bout du compte, trop de communication tue la communication, comme dirait l’autre !

Par Meyssoune Belmaza
Mardi 7 Avril 2015

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs