Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rebonds : Les vaticinations de Haddad




Rebonds : Les vaticinations de Haddad
Tandis que la courbe du secteur touristique dégringole et au moment où le ministre du Tourisme se devait de faire une sortie, en bonne et due forme, afin de donner des explications logiques quant à cette situation en dents de scie, il n’a eu de cesse de claironner sur tous les toits que tout ira pour le mieux grâce à une certaine vision baptisée 2020 tout en faisant l’impasse sur les vrais hics… En somme, Lahcen Haddad, qui s’est récemment exprimé dans différents médias, tanguait entre des sortes de « justifs » ayant trait au repli des activités touristiques enregistré en 2014 et son indécrottable  complaisance à l’égard des progrès accomplis dans le secteur.
Selon lui, les derniers événements sur la scène régionale et internationale caractérisés par la menace terroriste, ont affecté le flux touristique.
Certes, mais quid d’avant 2014 et pourquoi la précédente Vision n’a pas été une réussite alors qu’il n’y avait pas un nuage à l’horizon ?
Pour certains professionnels du secteur, au lieu d’identifier les moult défis auxquels est confronté le  tourisme, et qui sont de nature à plomber les résultats escomptés si rien n’est entrepris, Lahcen Haddad ressort, à défaut de mieux et à toutes les  occasions, toujours la même rengaine : le développement du secteur touristique est érigé en priorité par le gouvernement. Soit ! Mais de déclarer avec assurance qu'une «difficulté de conjoncture ou une quelconque zone de turbulence» ne sauraient impacter la Vision stratégique 2020, c’est être des plus présomptueux en excellant dans «  la mise de la charrette avant les bœufs » !
Pis encore, d’affirmer mordicus dans une autre circonstance, qu’en dépit de la baisse qu'il enregistre, le secteur reste toutefois assez mature pour renouer avec la croissance par les biais d'investissements et de la production de plus de capacités, c’est aller plus vite que la musique !
Troublante lapalissade, Haddad s'essaie de devenir forgeron en forgeant sa propre communication…Ainsi,  il brandit des slogans appelant, par la même occasion, à la mobilisation de la part de tous les acteurs du secteur pour fédérer les efforts et travailler de concert. Soit ! Mais, hormis les recommandations ainsi que toutes les formes de plaidoyers, ne serait-il pas plus judicieux pour Haddad de passer, in fine, à la pratique pour s'attaquer aux vrais problèmes, au lieu de naviguer à vue en ne faisant que parler de lui à n’importe quelle circonstance ? Si  cela n’est pas de la communication sans perspectives, c’est que ça y ressemble en tout cas.

Meyssoune Belmaza
Mardi 16 Juin 2015

Lu 95 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs