Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rapport sur les perspectives économiques en Afrique en 2009 : La BAD prévoit un taux de croissance de 5,4% au Maroc




L’économie marocaine réalisera un taux de croissance de 5,4% en 2009 en dépit de la crise financière internationale, contre 5,7% en 2008, selon la Banque africaine de développement (BAD).
“En 2008, malgré la crise, l’économie marocaine a affiché un taux de croissance de 5,7%, porté par une croissance de 13,1% de la valeur ajoutée du secteur primaire”, indique la BAD dans son rapport sur les perspectives économiques en Afrique en 2009.
“On prévoit un léger fléchissement de la croissance en 2009, avec un taux de 5,4% qui devrait se maintenir l’année suivante”, ajoute le rapport présenté aux 44èmes assemblées annuelles de l’institution financières africaine qui se sont ouvertes lundi à Dakar.
Selon la BAD, la bonne pluviométrie, la “solidité” du secteur financier, ainsi que les programmes de développement sectoriel en cours devraient permettre à l’économie marocaine de surmonter les effets de la crise internationale “sans trop de séquelles”, même si la récession annoncée dans les pays européens, principaux partenaires commerciaux du Maroc, aura “vraisemblablement” des répercussions sur l’économe marocaine. Les secteurs susceptibles d’être touchés par la crise sont les exportations, les investissements directs étrangers (IDE), les transferts des Marocains résidents à l’étranger (MRE) et le tourisme.
La BAD relève que l’année 2008, caractérisée par le retour des pluies et un cumul pluviométrique moyen national cinq fois supérieur à la normale, a permis de renverser la tendance et d’impulser une nouvelle dynamique à la valeur ajoutée du secteur agricole, qui a augmenté de 12,8%, précisant que dans le scénario d’une campagne céréalière moyenne en 2009, avec une bonne tenue des cultures industrielles et maraîchères et un dynamisme accru des activités d’élevage, les prévisions pour 2009 annoncent une croissance de la valeur ajoutée du secteur agricole de 3,2% par rapport à 2008.
Mais si le secteur primaire continue de jouer un rôle prépondérant dans l’économie marocaine, les secteurs secondaire et tertiaire deviennent des contributeurs de plus en plus importants au PIB.
Ainsi, le PIB non agricole a progressé de 6,5% en 2007 puis de 6,1% en 2008, poursuivant ainsi la tendance amorcée depuis quelques années. “Cette performance est attribuable à la bonne tenue des activités industrielles, du bâtiment et des travaux publics (BTP), des transports et des télécommunications”, selon la même source.
La BAD ajoute que la croissance du secteur énergétique s’est poursuivie, portée par une demande domestique “toujours plus importante”, et le secteur des BTP, bénéficiant des grands chantiers d’infrastructures lancés à travers le pays et d’une plus grande facilité d’accès au crédit, a vu ses principaux indicateurs poursuivre leur constante progression, avec une augmentation des ventes de ciment de l’ordre de 11,9% au cours des dix premiers mois de l’année 2008.
Concernant le tourisme, les perspectives du secteur touristique pour l’année 2009 restent “globalement favorables”, et l’aménagement des stations balnéaires prévues dans le cadre du “Plan Azur”, et les programmes de développement du tourisme intérieur “devraient compenser l’éventuelle baisse du nombre de touristes étrangers provoquée par la crise internationale”, indique le rapport.
La BAD soutient que la demande intérieure continue de jouer son rôle de moteur de la croissance marocaine, soutenue par la bonne performance du secteur primaire, de l’emploi avec un taux de chômage sous la barre des 10%, et du crédit à la consommation, en progression de 32% fin octobre 2008.

MAP
Mercredi 13 Mai 2009

Lu 357 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs