Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rapport sur le secteur des établissements et entreprises publics : 111 milliards d'investissements en 2010




Rapport sur le secteur des établissements et entreprises publics : 111 milliards d'investissements en 2010
66,5  milliards de DH d'investissements en 2008 et 84,9 milliards pour 2009. Des chiffres sans précédent lorsqu'on sait qu'en 1999 le montant de l'investissement ne dépassait guère les 18 milliards de DH. Pour l'année 2010, les prévisions dépassent les 111 milliards de DH. Cette montée en puissance des EEP traduit, si besoin en était, la volonté des pouvoirs publics d'accroître l'effort et le rythme d'investissements publics.
Sur la décennie 1999-2008, les investissements des EEP totalisaient 318 milliards soit un taux de progression moyen débordant les 15,5% par an.
Le « Rapport sur le secteur des Etablissements et entreprises Publics » annexée au projet de loi de Finances, signale que « les investissements des EEP ont enregistré une envolée considérable en passant d'une enveloppe globale de 176 milliards de DH sur la période 2003-2007 à 506 MMDH sur la période 2008-2012 ». Il s'agit là, expliquait-on, d'une démarche volontariste visant à accélérer le rythme de réalisation des grands chantiers portant notamment sur les secteurs de l'énergie, de l'habitat, de l'eau et assainissement liquide, phosphates, éducation et formation professionnelle, aéroports, routes et ports.
Le document du ministère de l'Economie et des Finances a cet avantage de nous renseigner sur un bon nombre d'indicateurs qui font la force des EEP. Ainsi, le chiffre d'affaires des EEP réalisé en 2008 s'élève à 175 milliards DH en hausse de 31,3% par rapport à 2007. Cette progression, notait-on, est particulièrement liée au doublement du chiffre d'affaires du Groupe OCP (60,1 MMDH contre 28,9 MMDH en 2007) et à l'augmentation des produits de certains EEP dont notamment, ONE (+12,1), CMR (+3,4%), CNSS (+10,5%), RAM (+8,8%), Groupe CDG (+13,2%), Groupe HAO (+20,8%), CAM (+14,2%) et ONEP (+6,6%). Ces derniers représentent plus de 80% du chiffre d'affaires total de cette année.
Pour sa part, la valeur ajoutée s'est établie à 82,2 MMDH en hausse de 51,7% par rapport à 2007. Cette augmentation s'explique principalement par le triplement de la VA du Groupe OCP (40,1 MMDH contre 13,7 MDH), l'augmentation de celle de la CDG en liaison avec le passage aux normes comptables IFRS (+153% avec 8,6 MMDH) et l'augmentation de celle d'autres EP dont CNSS (+2,2% avec 5,3 MMDH), ANCFCC (+7,7% avec 2,8 MMDH), CAM (+5,1% avec 2,5 MMDH) et ONEP (+8% avec 2,3 MMDH). Ces organismes, avec RAM (3,5 MMDH), et ONCF (2,3 MMDH) produisent plus de 82% de la valeur ajoutée totale. Ils ont la particularité d'avoir tous dépassé, individuellement, le cap de deux milliards de DH en 2008.
Par rapport au PIB, la VA des EP a représenté 11,9% en 2008 contre 8,8% en 2007 (7,8% en 2006, 7,7% en 2005, 6,72% en 2004 et 8,5% en 2003), précise le rapport. Ce qui témoigne du dynamisme et de l'importance de la contribution des EP à la production des richesses nationales et ce, dans un contexte marqué par les premiers symptômes de la crise économique mondiale.
Cette forte progression touche également les charges de fonctionnement ou d'exploitation (y compris charges du personnel et hors dotations) qui se sont établies 131,5 MMDH en 2008, en expansion de 25,9% par rapport à 2007. Cette progression est, en partie, liée aux charges enregistrées par le Groupe OCP (+48% avec 32,5 MMDH) et l'ONE (+43,5% avec 18,7 MMDH).
Pour leur part, les charges financières devaient progresser de 42,8% par rapport à 2007 à 15,7 MMDH, sous l'effet, notamment, de l'augmentation des charges du Groupe OCP (+172,6%), de la RAM (+61,6%), du Fonds Hassan II (+83,5%), de l'ADM (+54,1%), de l'ONEP (+68,6% en relation avec le financement de ses investissements par endettement).
Cela dit, les EEP ont généré un peu plus de 39 milliards de DH de bénéfices, en dépit de la contre-performance du Groupe CDG, de la CMR, de l'ONCF et de l'ONDA. Il y a lieu de préciser à cet égard que les résultats d'exploitation déficitaires sont principalement  le fait de: ONE (-4.210 MDH), ORMVAD (-247 MDH), Atlas Blue (-193 MDH), Barid Al Maghrib (-192 MDH), ONHYM (- 149 MDH) et ORMVAH (-140 MDH).
Le document du ministère de l'Economie et des Finances note par ailleurs que la perte enregistrée par l'ONE (5.112 MDH contre une perte de 182 MDH en 2007 est liée à la  flambée des charges de combustibles et à la hausse du prix d'achat de l'électricité auprès de l'Espagne). Idem pour l'ADM  qui affiche une perte de 465 MDH contre un bénéfice de 24 MDH en 2007, en relation avec l'aggravation de 54,1% de charges financières du fait d'un endettement croissant). l'ONICL, quant à lui, affichait une perte de 435 MDH contre un bénéfice de 63 MDH en 2007.

p 29,2% de la FBCF

Les investissements des EEP représentent l'équivalent de :
- 29,2% de la FBCF contre 25,7% en 2007 ;
- 173,9% des investissements du Budget Général de l'Etat contre 175,4% en 2007.
Les 10 principaux investisseurs représentant plus de 70% sont : ONE (9,9 MMDH), HAO (7,2 MMDH), ADM (5,3 MMDH), Groupe CDG (4,6 MMDH), ONCF (3,9 MMDH), ONEP (3,9 MMDH), Groupe OCP (3,6 MMDH), ALEM (3,5 MMDH), AAVBR (3,2 MMDH) et TMSA (2,7 MMDH).

Achir Karim
Mardi 8 Décembre 2009

Lu 431 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs