Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ramassez vos cahiers !




Les chiffres sont têtus. De plus, ils ont l’air de vouloir trop taquiner Benkirane et son gouvernement.
Perspicace qu’il est, tout comme quelques figures ou figurants, il a vite fait de le comprendre.
Nombre d’institutions ont beau être renommées et surtout connues pour être fiables, elles sont ainsi classées parmi la horde  que s’imagine le même Benkirane et qu’il compose et recompose selon l’humeur du jour ou ses interminables sautes d’humeur, une horde d’ennemis, qui seraient là juste pour empêcher que ça tourne en rond. Si les honorables CMC, HCP ou BAM n’ont pas l’heur de lui plaire, c’est parce que leurs chiffres ne vont pas dans le sens du poil de sa barbe.
Toutes les chimères construites le temps d’une campagne, tous ces chiffres mirobolants lancés  à tout vent dans un but bassement électoraliste sont mis à nu et réduits à néant par des chiffres consécutifs à des études on ne peut plus sérieuses. La réaction est toujours la même tout aussi répétitive que creuse : il s’agit d’un complot, ni plus ni moins. La victimisation semble être la première devise chez ces gens-là.
Devrait-on s’attendre à la même stupide réaction après les tout derniers chiffres de Maroc-Métrie ?
L’échec est aujourd’hui, et plus que jamais, consommé. La télévision version PJD est un fiasco.
Qu’est-ce qu’on ne nous a pas promis là encore ! A écouter leurs critiques et gober leurs projets, c’est à une vraie révolution que l’on devait s’attendre. Toutes les télés du monde, les plus performantes surtout, n’avaient qu’à bien se tenir.
Désenchantement total avec les premiers changements. Et quels changements !
L’appel à la prière doit obligatoirement passer sur toutes les chaînes, le JT en langue française est intempestivement décalé au profit de celui en langue arabe …Le ministre tuteur se prend trop au sérieux. Il tire à boulets rouges sur les chaînes nationales. Avant le PJD, il n’y avait pas de télé ou du moins de la mauvaise télé. Après le PJD, il y aura désormais de la télé, de la très bonne télé…
Khalfi, le critique improvisé, le dispute au ministre intrônisé. Il multiplie fléchettes et remontrances, aidé en cela par un parrain qui a une dent  trop acérée contre 2M en particulier. Le ministre tuteur se laisse choquer par les feuilletons mexicains : « Un bordel ! », commente-t-il si délicatement. Ceux turcs n’auront pas droit à la même distinction.
On gesticule, on pleurniche, on saisit la HACA et pourquoi pas La Haye ?
Et voilà où nous en sommes aujourd’hui. Une audience en chute libre. Des émissions ou des feuilletons ou séries qui foutent la honte.
Un conseil : ramassez vos cahiers … des charges et déguerpissez.

Par Mohamed Benarbia
Mardi 14 Juillet 2015

Lu 1142 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs