Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ramadan sur les chaînes marocaines: Une grille de programmation riche en couleurs




Ramadan sur les chaînes marocaines: Une grille de programmation riche en couleurs
Cette année encore, les chaînes marocaines regorgent d’idées et usent de beaucoup d’imagination afin de concocter des  grilles de programmation pour le Ramadan à même de répondre à tous les goûts. Sitcoms, séries, films,  documentaires, tout un florilège  d’émissions. L’objectif étant de faire partager aux téléspectateurs des émotions fortes.

Al Oula entre divertissement et spiritualité

D’attaque, Al Oula  nous plonge dans la spiritualité avant la rupture du jeûne. Les téléspectateurs, à travers «Massajid al Maghrib», iront  chaque jour, à la découverte du patrimoine marocain très riche et diversifié avec des monuments remarquables à vocation religieuse. Juste après, le feuilleton historique « Al Hassan oua al Houssaine» retrace la vie des petits-fils du propohète Un voyage dans le temps à travers l’histoire arabo-musulmane.
Pour le aficionados des sitcoms, Al Oula les a bien chouchoutés. Juste après le Ftour, ils auront l’embarras du choix. «Assoura Maklouba» s’est donné pour mission de piéger  les stars marocaines reconnues. Quant à Mohamed El Jem accompagné de Ferkouss, il revient avec une nouvelle comédie «Ma chaf ma ra». Un quinquagénaire qui, après une vie bien remplie, décide finalement de se marier. «Chabah al madi» raconte, pour sa part,  l’histoire d’un jeune homme à la recherche de son identité et qui se pose des questions sur ses parents biologiques. Une palette de  films télévisés est programmée en soirée. On retrouve le  film «Sbbat» réalisé par Daoud Ould Sayed avec Abdallah Ferkous et Bouchra Ahrich. Le film raconte l’histoire  de Boujemaâ avec son oncle qui s’est approprié sans droit une boutique appartenant à son père. Il essaie même de le chasser, lui et sa famille, de la maison.  Les téléspectateurs auront rendez-vous également avec un autre film «Tout ce que veulent les hommes» de son réalisateur Noureddine Doughina. Il s’agit du calvaire que vit Karim qui considère son absence de communication avec les femmes, comme un complexe. Ce qui l’amène à consulter un psychiatre qui a diagnostiqué chez lui une phobie des femmes. Par ailleurs, le film «Al Hayani» rend hommage au grand chanteur qui nous a quittés. En ce qui concerne les films cinématographiques, l’un de ceux qui nous interpellent le plus est sans doute «Al Jawhara Assaouda» qui retrace, pour la première fois, la vie de Larbi Ben Mbarek considéré par tous comme un mythe. Des comédiens européens se retrouvent aux côtés d’une brochette d’acteurs marocains. «Tarik Laâlyalatat» (Le chemin des femmes) réalisé par Farida Bourquia voit la participation de Mohamed Khiyi, Hanane Ibrahimi, Idriss Rokh. Des femmes qui se trouvent confrontées les unes aux autres et se livrent une bataille sans merci.  La fin justifie parfois les moyens. Un autre  drame «Al 3ikab» (La sanction) avec Abdeljabbar Louzir, Fatima Khair, Rafik Boubker…C’est l’histoire d’une femme qui se retrouve devant un dilemme. Celui de venger la mort de son mari ou de laisser la justice dire son mot. Sauf que c’est la vindicte qui l’a emportée et elle a tué de ce fait les jeunes qui ont causé la mort de son mari.
A côté de cette programmation, des productions étrangères sont également prévues. Il en est ainsi de la série «Al Hassan oua al Houssaine» qui retrace la vie des petits-fils du prophète. Des films égyptiens et turcs prennent une bonne place dans la grille des programmes.

2M toujours à l’affût du nouveau

La deuxième chaîne 2M, a préparé pour sa part une programmation tenant compte de tous les goûts. Les sitcoms qui sont toujours les vedettes du Ramadan puisqu’elles sont diffusées à l’heure de la rupture du jeûne, tiennent une grande place. «Nous sommes tous des voisins» est la troisième partie d’une série intitulée «Nous sommes voisins». Les personnages de la série suivent leur parcours. Quant à «Bnat Lalla Mannana», cette sitcom raconte la vie quotidienne de six femmes qui vivent sous le même toit. Une situation conflictuelle entre une maman et ses filles qui cherchent à se débarrasser de son joug. Côté séries, les téléspectateurs peuvent suivre quotidiennement les événements de la  série «Les larmes des hommes». Elle raconte le destin de trois familles : Al Marzouki, Al Alami et Lmfaddel. Quant à la série «Hdidane», elle revient à nouveau, chaque jeudi. Les aventures du héros se poursuivent et ne se ressemblent pas. Faisant preuve de beaucoup de malice, il arrive à s’en tirer des situations les plus rocambolesques.
Les films télévisés ne sont pas en reste. On peut citer, entre autres, «Voyage à Tanger» qui est une comédie racontant l’histoire de quatre personnes âgées vivant dans une maison de retraite à Marrakech et liées par un passé commun. Pour changer leur quotidien, elles tentent l’aventure et s’en vont vers Tanger. Que de péripéties ! «Des vagues du Nord», aborde quant à lui le monde de la drogue à la fois du côté des trafiquants et celui de la police
Dans le volet des films cinématographiques, 2M, propose « Marroqui fi Paris » avec une brochette de comédiens marocains et français tels que Said Naciri, Jean-Pierre Castaldi, Julien Courbet, etc. Le thème de l’immigration et tous les rêves qui l’accompagnent y est bien analysé mais dans un cadre comique. «Agadir Bombay» est également programmé.
Pour le volet religieux, 2M a prévu dans sa programmation une nouvelle émission religieuse intitulée « Ramadan et les gens ». Elle ne sera diffusée que les quatre vendredis de Ramadan, à 14h20, soit dans une tranche horaire à très faible audience… Certes 2M programme d’autres émissions, comme «L’islam, comportements et attitudes», diffusée quotidiennement à 14h50, une émission sur le soufisme, tous les vendredis à 11h et, enfin, le concours de psalmodie du Coran, les vendredis à 22h35mn.

Médi 1 TV, une programmation revisitée et enrichie

«Medi 1 Tv place la programmation sous le signe du partage et de la convivialité en proposant une grille revisitée et enrichie». Là encore, il y en aura pour tous. Tout d’abord, la générosité est placée au premier plan, Ramadan oblige. «Dar Design Dialna» regroupe plusieurs bénévoles prêts à transformer les locaux des associations de protection de l’enfance. Un clin d’œil est lancé également à nos comptriotes à l’étranger à travers «Al Ouajh Al Akhar Lilhijra». Avec le documentaire «Hyathoum», les téléspectateurs se retrouveront au cœur de l’hôpital d’enfants de Rabat.
Pour les divertissements, Medi 1 TV  est fière de présenter «Darat al ayyam», la première série télévisée marocaine  produite par la chaîne. Une série qui se veut résolument positive en mettant  en avant les valeurs telles que le travail, la volonté et la persévérance comme source de réussite. Place au rire et au fun avec Comic’s Café. Mêlant la comédie-fiction et le stand up, cette série narre le quotidien et les intrigues d’un café-théâtre, tenu par un patron sans vergogne qui exploite les talents de neuf intermittents du spectacle, chacun présentant une personnalité particulière.
Toujours dans le même volet, «Ferqat Naji Atallah» marque le retour du grand acteur égyptien Adil Imam, après une longue absence du petit écran (depuis les années 1980). Pour le plus grand plaisir des familles marocaines et des fans de Adil Imam, Médi 1 TV diffusera en exclusivité au Maroc, son nouveau feuilleton télévisé.
Les fans de la téléréalité n’ont pas été oubliés. Version marocaine d’un dîner presque parfait «Chnou flgamila» est la première téléréalité culinaire lancée au Maroc par Medi 1 TV. Cette nouvelle émission met à l’honneur un patrimoine culturel des plus réputés dans le monde : la gastronomie marocaine. Ce sera un vrai régal pour les téléspectateurs. Et pour les nostalgiques du cinéma classique égyptien, un cycle spécial de grandes œuvres leur est dédié.
Fans du foot, soyez devant vos écrans.  Medi 1 TV fête le football et diffuse en direct le 28 juillet, le match amical entre le Raja de Casablanca et le FC Barcelone qui se déroulera au stade Ibn Battouta à Tanger.
Les Jeux olympiques s’invitent également durant le Ramadan. Une émission spéciale leur est consacrée : «Studio London». Elle rapporte les résultats et les exploits sportifs de ce grand événement.


Nezha Mounir
Jeudi 19 Juillet 2012

Lu 2106 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs