Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Raids sur Sanaa où les rebelles célèbrent le 1er anniversaire de sa conquête




Des avions de la coalition sous commandement saoudien ont bombardé tôt lundi des positions rebelles à Sanaa où les insurgés chiites Houthis ont appelé à un rassemblement pour célébrer le premier anniversaire de leur conquête de la capitale yéménite.
Peu avant l'aube, des frappes aériennes ont visé des dépôts d'armes dans le quartier de Noqom, à l'est de Sanaa, selon des témoins.
La base militaire, qui est contrôlée par des unités rebelles alliées aux Houthis, a été touchée à plusieurs reprises depuis le déclenchement en mars de la campagne aérienne menée par une coalition arabe anti-rebelles sous commandement saoudien.
Un raid aérien a également touché le quartier de Sawan, dans le nord-est de Sanaa, visant la résidence d'un parlementaire, Ahmed al-Kahlani, proche de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, lui-même allié aux Houthis, ont indiqué des habitants.
A la frontière nord du Yémen, deux garde-frontières saoudiens ont été tués quand leur patrouille a été visée par des tirs, a précisé le ministère dans un communiqué.
Leur mort porte à 66 le nombre de personnes tuées, essentiellement des soldats, en Arabie saoudite par des tirs ou escarmouches à la frontière depuis l'intervention en mars de Ryad au Yémen à la tête d'une coalition soutenant le président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles Houthis.
Dans la nuit de dimanche à lundi, la coalition commandée par Ryad avait annoncé la mort de cinq soldats saoudiens, tués sur la frontière avec le Yémen.
La coalition qui compte de nombreux pays du Golfe a aidé les forces loyalistes yéménites à reprendre le contrôle de cinq provinces du sud du Yémen cet été.
Les rebelles ont appelé à un grand rassemblement lundi pour célébrer "le premier anniversaire de la révolution du 21-Septembre".
Le 21 septembre 2014, les Houthis s'étaient emparés du siège du gouvernement à Sanaa, avec le soutien apparent d'unités restées fidèles à M. Saleh, après une offensive lancée deux mois plus tôt depuis leur fief situé dans le nord du Yémen.
La manifestation de lundi "confirmera au monde entier que le peuple est du côté des leaders de la révolution", affirme une déclaration des rebelles Houthis.
Après Sanaa, les Houthis ont étendu leur contrôle sur le Yémen, atteignant assez rapidement la ville d'Aden, dans le sud, et poussant le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi à se réfugier en Arabie saoudite fin mars.
C'est à ce moment-là qu'une coalition d'une dizaine de pays arabes emmenée par l'Arabie a lancé une campagne aérienne contre les insurgés, qui se double aujourd'hui d'une offensive terrestre dans la province de Marib, à l'est de Sanaa.
Les frappes ont contribué à la reconquête cet été par différentes forces anti-rebelles de cinq provinces du sud, dont celle d'Aden.

Mardi 22 Septembre 2015

Lu 250 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs