Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Raids aériens intensifs de la coalition sur Sanaa

La guerre au Yémen connaît une dangereuse escalade avec le déploiement au sol de forces arabes sunnites




La coalition arabe sous commandement saoudien a mené mardi matin des raids aériens intensifs sur la capitale yéménite Sanaa où de puissantes déflagrations ont secoué le centre-ville, ont indiqué des journalistes de l'AFP.
Selon des témoins, l'Académie de police a été visée et touchée lors de ces raids sur la capitale qui est contrôlée par les rebelles chiites Houthis, soutenus par l'Iran. Les frappes ont également visé le quartier-général des services de la Sécurité centrale et des habitations de responsables de la rébellion.
La guerre au Yémen connaît une dangereuse escalade avec le déploiement au sol de forces arabes sunnites du Golfe en vue de la reconquête du nord et de la capitale Sanaa prise il y a un an par des rebelles chiites pro-iraniens, selon des experts.
Le pays, théâtre de combats et de raids aériens quotidiens depuis mars, "se prépare à une nouvelle phase plus meurtrière". "Les deux camps se positionnent pour un conflit majeur dans le nord et, en particulier, à Sanaa".
Les forces de la coalition sunnite anti-rebelles ont déjà reconquis depuis la mi-juillet cinq provinces du sud. Elles "semblent désormais déterminées à prendre davantage de territoire, notamment après la mort" de 45 Emiratis, 10 Saoudiens et 5 Bahreïnis dans une attaque au missile vendredi dans la province de Marib, explique cette experte.
Cette province pétrolière du centre du Yémen, située à l'est de Sanaa, est devenue un lieu hautement stratégique où se déploient des renforts venus de plusieurs pays du Golfe, Qatar et Arabie saoudite en tête, selon des médias et des sources militaires yéménites.
L'attaque au missile Tochka, revendiquée par les rebelles, a provoqué une onde de choc dans les pays du Golfe. Plusieurs dirigeants ont clamé leur "détermination" à éliminer la "menace" que représente encore l'Iran qui cherche à "rééditer l'expérience du Hezbollah libanais au Yémen".
L'hécatombe de vendredi a constitué "un tournant" pour la coalition qui prépare "un plus grand déploiement de troupes" pour appuyer des combattants yéménites locaux, équipés et entraînés depuis six mois.
Alors que la présence d'unités émiraties et saoudiennes au Yémen n'était un mystère pour personne, la chaîne satellitaire Al-Jazeera du Qatar a rapporté lundi l'acheminement d'un millier de soldats qataris, soutenus par plus de 200 blindés, ce qui constituerait le premier déploiement de forces de Doha au sol.  Des sources militaires yéménites à Marib ont cité le chiffre de 1.000 soldats saoudiens arrivés dans la province avec des blindés et des chars de combat.
Selon Al-Jazeera, avec les renforts, la coalition totaliserait quelque 10.000 hommes, sans compter les forces yéménites loyales au président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi et des tribus sunnites hostiles aux rebelles chiites et qui contrôlent une bonne partie la province de Marib.
En face il y a les Houthis, des combattants aguerris, qui ont livré plusieurs batailles contre le pouvoir central yéménite et l'Arabie saoudite, et le camp Saleh est composé d'unités expérimentées de la Garde républicaine, totalement dévouées à leur chef.
Ces troupes disposent encore d'armements sophistiqués et notamment d'un nombre limité de missiles Scud et Tochka qui constituent une vraie menace pour la coalition, soulignent les experts.
Selon M. Krieg, la reconquête du sud a été relativement aisée car les forces locales yéménites ont progressé en "territoire ami", mais "Sanaa et les provinces du nord seront très hostiles".
La coalition arabe affirme qu'un quelconque règlement du conflit doit être basé sur cette résolution qui somme les rebelles de se retirer de tous les territoires conquis depuis l'année dernière.

Mercredi 9 Septembre 2015

Lu 592 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs