Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Raid de l’aviation pakistanaise contre un fief taliban

La riposte du pouvoir face à la recrudescence des attentats




Raid de l’aviation pakistanaise contre un fief taliban
L’aviation pakistanaise a pilonné mardi des repaires de talibans dans la région tribale du Nord-Waziristan près de la frontière afghane, tuant au moins 15 personnes, après une série d’attaques contre les forces de sécurité.
C’est la première fois que l’armée de l’air pakistanaise a recours à une intervention de ce type dans la région depuis l’accord de cessez-le-feu avec des chefs islamistes en 2007. Des bombardements ont également été signalés dans la région voisine de Kurram. Les habitants de la région, qui abrite de nombreux militants liés à Al Qaïda, ont indiqué que le raid avait fait de nombreuses victimes civiles.
Des chefs tribaux ont parlé de 15 à 24 morts, tandis qu’un leader taliban a avancé le chiffre de 27 morts, dont des civils. Selon des sources militaires à Islamabad, 15 combattants talibans ont été tués.
«Nous étions tous endormis quand les avions ont bombardé le village», a dit un chef tribal du village d’Esori. «Nous ne savions pas ce qui se passait en raison de l’obscurité et ceux qui ont survécu ont quitté leur maison en toute hâte pour se réfugier à l‘extérieur avec leurs enfants», a-t-il ajouté.
Cette intervention a été décidée alors que la pression s’accentue sur le Premier ministre Nawaz Sharif pour que son gouvernement prenne des mesures plus draconiennes contre les insurgés islamistes après un attentat contre un convoi de l’armée qui a coûté la vie à 20 soldats.
Cette attaque avait incité Nawaz Sharif à annuler son déplacement au Forum économique mondial de Davos, dimanche, ce qui a alimenté les rumeurs sur l’imminence d’une offensive de grande ampleur dans les zones tribales.
De source militaire, on assure que ce n’est pas le cas et que les avions de chasse ont uniquement ciblé des positions d’activistes autour de Mir Ali dans le Nord-Waziristan.
«Cela n’avait pas été préparé, les avions de chasse de l’armée de l’air pakistanaise ont reçu la mission de frapper des repaires d’activistes impliqués dans les attentats contre les forces de l’ordre», a dit un responsable militaire s’exprimant sous le sceau de l’anonymat.
Le raid de l’aviation a été suivi par une intervention d’hélicoptères de combat.
Les talibans pakistanais, dont le nouveau chef, Mullah Fazlullah, a promis de venger la mort de son prédécesseur, Hakimullah Mehsud, tué par un tir de drone américain en novembre dernier, ont condamné cette attaque et menacé de mener des attaques dans la capitale, Islamabad.
«Nous condamnons fermement cet acte lâche qu’ils (l’armée pakistanaise) ont mené à la faveur de la nuit en prenant pour cible des gens qui dormaient», a dit un porte-parole du mouvement fondamentaliste, Shahidullah Shahid.
«Si vous vous en prenez à des innocents dans leurs maisons, nous vous attaquerons nous aussi dans vos maisons à Islamabad», a-t-il prévenu.

Reuters
Mardi 21 Janvier 2014

Lu 62 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs