Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rahoule :l'itinéraire d'un maître-pédagogue




Talent estimé, reconnu et primé par l'Académie française, Abderrahman Rahoule marque, avec éclat mais surtout avec humilité, la vie artistique au Maroc. Son œuvre est une invite à la découverte de soi et à l'épanouissement de l'individu.
Si la modestie est la vertu cardinale des honnêtes gens qui cultivent la retenue et l'effacement à la course aux sunlights de l'actualité, Rahoule, par contre, a toujours recherché et privilégié la réserve et la simplicité dans sa démarche professionnelle, aux antipodes de la majorité des artistes ne ratant jamais l'occasion de parader pour paraître.
Tout au long de sa longue et riche carrière, Abderrahman Rahoule a constamment œuvré dans l'ombre jusqu'à l'illumination de son travail dans les divers arts pratiqués c'est-à-dire la peinture, la céramique et la sculpture.
Cet immense artiste éclectique aborde ses thèmes avec un métier de sacerdoce qu'il a commencé dès son plus jeune âge une fois sa formation assurée à  l'Ecole des Beaux-Arts de Casablanca, l'Ecole nationale supérieure des arts industriels et des métiers ainsi qu'à l'Académie populaire des Arts de Paris, le tout complété par des stages en céramique aux Pays-Bas et une spécialité en faïence en Tchécoslovaquie.
Cet enseignement  pléthorique a été pour lui le meilleur apprentissage pour « maîtriser » au mieux les divers arts assimilés.
Fort de cette vaste culture, c'est tout naturellement qu'il a été recruté en tant que professeur dès 1972 à l'Ecole des Beaux-Arts de Casablanca où il continue d'ailleurs d'exercer en cette qualité, tout en assumant la fonction de directeur. « C'est d'abord un devoir national que j'entends accomplir tant que Dieu me donnera la force, car le chantier est encore vaste et nous avons encore beaucoup à faire», confesse-t-il avec humilité.
C’est dans cet esprit qu'il a inscrit dans le cursus des élèves artistes des voyages d'études, des stages préprofessionnels ponctués de colloques animés par des philosophes et des théoriciens de l'art. Bref, une sorte de laboratoire de recherches et de formation durant toutes les années d'études.
Le retentissement de son travail, de ses toiles et de son investissement dans le domaine pictural ont rapidement dépassé les frontières nationales pour susciter l'intérêt d'une instance prestigieuse, en l’occurence la Société académique d'éducation et d'encouragement « Arts-Sciences-Lettres » qui a tenu à le récompenser d'une médaille pour son itinéraire artistique, son talent et ses œuvres.
Cet hommage -bien rare pour les artistes africains -s'il lui est allé droit au cœur, n'a pas pour autant changer sa vie ni sa carrière.
« Il faut savoir rester humble et persévérer dans sa voie, surtout quand vous pouvez aider et soutenir tous ceux dont vous avez la charge de former et préparer à l'avenir» soutient-il.             
Le style de Rahoule est une conciliation du visible et de l’invisible pour jeter un pont entre le passé et le présent sans jamais sortir de notre substrat. C'est dire son attachement aux valeurs de notre patrimoine culturel.

PAR ABDESLAM EL KHATiB
Samedi 9 Octobre 2010

Lu 286 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs