Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabbah se décide enfin pour un appel d’offres maritime

Il est grand temps de mettre fin au laisser-aller infligé au secteur




Rabbah se décide enfin pour un appel d’offres maritime
Enfin le ministère de  l'Equipement et du Transport s’est décidé à lancer l’appel d’offres tant attendu et promis depuis belle lurette pour sélectionner les compagnies marocaines dans le domaine du transport maritime. Est-il besoin de rappeler que récemment  «Libé»  avait attiré l’attention sur l’exercice dans l’illégalité de certaines compagnies qui, malgré l’expiration de la durée spécifié dans l’accord  avec les autorités marocaines,  continuent à exercer sur certaines lignes entre surtout les ports français et italiens. Le ministre Rabbah, que nous avons essayé de contacter mais sans succès, avait annoncé lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants que cet appel d'offres va inclure tous les ports qui peuvent être atteints par les navires marocains, y compris les nouveaux ports en Europe, en Afrique et aux Iles Canaries.
L’appel d’offres en question sera lancé en juillet et avec la procédure nécessaire, ce qui laisse croire que l’opération prendra quelques mois et que les responsables seront dans l’obligation de légaliser la situation de quelques compagnies à travers des prorogations de contrat durant la période estivale qui connaît une affluence sur les lignes entre le Maroc et les ports européens.
Il faut dire que depuis la faillite de la Comarit qui est en liquidation judiciaire et celle de la Comanav, la marine marchande a accordé des autorisations  sur les lignes Tanger-Med-Sète et Gênes. Lignes  opérées par Sea Motor Ways, société marocaine contrôlée par GNV. Rabbah a beau déclarer que son département adoptera « une politique  en matière de transport maritime qui prévoit, en plus d'assurer les services du transport, de renforcer le volet de la formation, d'entretenir les navires et d'assurer la liaison avec de nouveaux ports », il n’en reste pas moins que le secteur nécessite plus de transparence à travers une véritable refonte et une restructuration financière et maritime pour améliorer les services offerts aux voyageurs en majorité des MRE.
Pour le moment, il n’en est rien et on ignore les détails des cahiers des charges qui ont souvent pris en considération seulement l’intérêt des compagnies sans se soucier de celui du voyageur national ou étranger. Il faut dire également que le ministère doit appliquer un contrôle sur les prix qui connaissent des flambées inadmissibles. A bon entendeur !

Kamal Mountassir
Mercredi 26 Juin 2013

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs