Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat rend un hommage appuyé au cinéma chinois

19ème Festival international du cinéma d'auteur




Rabat rend un hommage appuyé au cinéma chinois
Le 19ème Festival international du cinéma d'auteur de Rabat s'est ouvert vendredi soir à Rabat, avec un hommage appuyé au cinéma chinois, invité d'honneur de cette édition (28 septembre-5 octobre).
Douze pays prennent part à l'édition de cette année, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, sous le thème "Le cinéma au service du développement global". Il s'agit du Maroc, de la France, de l'Espagne, de l'Italie, de l'Allemagne, du Mexique, de la Colombie, de l'Argentine, du Brésil, de l'Iran, de la Syrie, de la Tunisie et de l'Egypte.
Lors de la cérémonie d'ouverture, le président du festival, Abdelhaq Montrach, a relevé que le festival "a accumulé au fil des ans une expérience et un savoir-faire professionnels en matière de logistique, d'organisation et de relations extérieures, qui vise l'ancrage d'une culture cinématographique en phase avec les nouvelles évolutions du septième art".
Le jury du festival, présidé par le réalisateur français Jean-Pierre Krief, est composé de neuf figures du cinéma en provenance du Maroc, de Palestine, de Côte d'Ivoire, d'Espagne, du Burkina Faso, d'Allemagne et de Belarus. Cette édition sera rehaussée par la projection du documentaire palestinien primé aux oscars "cinq caméras brisées" et de plusieurs ouvres marocaines dont "Zéro" de Noureddine Lakhmari," Femme écrite" de Lahcen Zeinoun ou encore "Femmes dans le miroir" de Sâad Chraibi.
Dans le cadre de cette édition, huit nouveaux films en lice dans la catégorie ''fenêtre sur le cinéma du monde'', représenteront la France, l'Irak, le Chili, l'Egypte, la Bosnie, la Croatie, tandis que des films culturels représenteront la France, la Palestine, la Tunisie, l'Egypte, la Bosnie.
Le festival rend hommage à plusieurs figures marquantes du cinéma telles l'actrice marocaine Nezha Rahil, le réalisateur français Jean-Pierre Krief, le réalisateur tunisien Nacer Khemir qui a rendu hommage, à travers ses oeuvres, au patrimoine arabo-musulman.

MAP
Mercredi 2 Octobre 2013

Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs