Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat récompensée par la FAO pour ses progrès dans la lutte contre la faim et la malnutrition

Le Royaume a réduit la prévalence de la sous-alimentation de 6,7% en 1990-92 à moins de 5% en 2011-13




Rabat récompensée par la FAO pour ses progrès dans la lutte contre la faim et la malnutrition
L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a décerné, lundi au Maroc, un prix récompensant les «progrès remarquables» déployés par le Royaume en matière de lutte contre la faim et la malnutrition.
Ce Prix a été remis au ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch, lors d'une cérémonie officielle présidée au siège de la FAO, à Rome, par le directeur général de l'organisation onusienne, José Graziano da Silva.
Il récompense le Royaume pour avoir réduit la prévalence de la sous-alimentation de 6,7% en 1990-92 à moins de 5% en 2011-13. Au cours de la même période, le nombre de personnes sous-alimentées est tombé de 1,7 million en 1990-92 à 1,6 million en 2011-13.
Ainsi, le Maroc a réduit la proportion des personnes affamées avant l'échéance 2015 du premier Objectif du millénaire pour le développement (cible de la faim de l'OMD-1). 
Lors de la même cérémonie, le Chili et la Chine ont également reçu le même prix. Le Chili a réussi à réduire la prévalence de la sous-alimentation de 9% en 1990-92 à moins de 5% en 2011-13, atteignant ainsi l'objectif fixé par le Sommet mondial de l'alimentation de 1996, qui était de réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées à l'horizon 2015, alors que la Chine a réduit la prévalence de la sous-alimentation de 22,9 % en 1990-92 à 11,4 % en 2011-13, ou de 272,1 millions de personnes souffrant de manière chronique de la faim en 1990-92 à 158 millions en 2011-13.
Les trois pays viennent ainsi gonfler les rangs de la liste croissante de pays ayant accompli de «grands pas en avant» dans la lutte contre la sous-alimentation, comme en atteste la réalisation avant l'échéance 2015 du premier Objectif du millénaire pour le développement (OMD1) visant à réduire de moitié la proportion de personnes affamées ou encore du but plus ambitieux du Sommet mondial de l'alimentation 1996 (SMA), consistant à diminuer par deux leur nombre absolu à l'horizon 2015. 

Jeudi 19 Juin 2014

Lu 468 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs