Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat fête ses artistes peintres : Une diversité de styles et de générations, synonyme de dialogue




Rabat fête ses artistes peintres : Une diversité de styles et de générations, synonyme de dialogue
Rabat fête ses artistes. C'est ainsi que dans le cadre  de la nuit des galeries une visite guidée a été organisée, vendredi,  à la galerie Bab Rouah. Cette  exposition, comme celle de Bab El Kbir des Oudayas est  initiée par la commune urbaine et l'Association 2013. «C'est une bonne trouvaille artistique pour fêter et le centenaire de la ville de Rabat et son inscription comme patrimoine mondial de l'Unesco», a déclaré Fathallah Oualalou, maire de Rabat. Et d'ajouter :« Le plus important à nos yeux, c'est  que c'est un patrimoine partagé né de la création de Marocains qui ont accepté en même temps l'apport d'autres civilisations. C'est lié également à des valeurs d'ouverture, de modernité, de partage et de tolérance. Cette diversité de styles et de générations est synonyme de dialogue», a-t-il encore précisé
Rabat et ses artistes plasticiens : 1912-2012, est en fait une sorte de rétrospective des artistes qui sont liés de près ou de loin à la capitale. Ils y sont soit nés, soit y ont séjourné ou tout simplement y ont trouvé leur source d'inspiration. «Ce qui est intéressant, c'est qu'on retrouve toutes les générations du IXème siècle jusqu'à nos jours», a indiqué M. Oualalou. Des œuvres de grands peintres de renommée internationale tels que Jean-François Portales, Levy-Dhurmer ou José Cruz Herrera. «La majorité des artistes orientalistes ayant séjourné au Maroc, soit parce qu'ils faisaient partie de l'armée, soit qu'ils avaient un lien quelconque avec le général Lyautey », n'a pas manqué d'expliquer Hakima Lebbar en sa qualité de commissaire de l'exposition.  Bien évidemment, une grande place a été réservée aux artistes marocains. Mais nul doute que la présence de Ben Ali, de par son œuvre, revêt une grande signification.
N'est-il pas considéré comme le premier artiste marocain? Il côtoie Moulay Ahmed Drissi et Hassan El Glaoui. Quant à Mahjoubi Aherdane, c'est l'artiste qu'on retrouve et non l'homme politique. L'art naïf est représenté à travers les œuvres tout aussi magiques de Mohammed Lagzouli et Mohammed Naciri... Quant à l'univers fantastique, on y retrouve  Abdeslam Rbouh.
L'art contemporain n'est pas en reste. Il est même représenté par une brochette d'artistes. On peut citer, entre autres, Issa Ikken, Larbi Belkadi, Mohamed Kacimi. Bouchta Lhyani,  en rendant hommage au grand Edmond Amrane El Maleh, a inscrit sur l'œuvre qui lui est dédiée un numéro de téléphone en précisant qu'il ne correspond  à aucun abonné (bien évidemment).
Et les femmes dans tout cela? Elles ne sont pas très présentes dans cette exposition. On peut citer Rim Laâbi et Jamila Lamrani parmi le petit nombre d'exposantes. Selon Madame Lebbar, Meriem Laâlej et Amina Benbouchta devaient être représentées mais  leurs toiles étaient trop grandes. Elle déplore par la même occasion bon nombre d'absents: «Malheureusement, on ne peut pousser les murs de la galerie Bab Rouah pour contenir tout le monde ».
A rappeler que la majorité de ces œuvres proviennent des collections de grandes institutions telles que Bank Al-Maghrib, la Caisse de dépôt et de gestion, le ministère de l'Economie et des Finances…Le reste a été prêté par des artistes ou des collectionneurs privés qui ont contribué ainsi à la réussite de cet événement.
Par ailleurs, il est à préciser que les deux expositions de Bab Rouah et Bab El Kbir resteront ouvertes au public le lundi 5 et mardi 6 novembre courant. Une aubaine pour les retardataires qui peuvent encore découvrir tant de richesses !

Nezha Mounir
Lundi 5 Novembre 2012

Lu 691 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs