Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat et Ryad, la main dans la main




Rabat et Ryad, la main dans la main
“Les responsables saoudiens sont disposés à développer leur coopération avec le Maroc”, a indiqué le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, qui a mis en évidence l’existence de potentialités énormes pour développer le partenariat d’affaires entre les deux Royaumes.
Dans une déclaration à la MAP, M. Elalamy, qui a rencontré, récemment à Ryad, son homologue saoudien, Tawfiq Al-Rabiah, ainsi que plusieurs responsables relevant du ministère du Commerce et de l’Industrie de l’Arabie Saoudite, a ajouté que ces derniers ont “une prédisposition totale d’apporter au Maroc gracieusement leur expertise et leurs réalisations”.
En ce sens, le ministre, accompagné au cours de cette visite à Ryad de plusieurs responsables de son département et de l’ambassadeur du Maroc en Arabie Saoudite, Abdeslam Baraka, a précisé que “plusieurs responsables saoudiens visiteront le Maroc dans les prochains jours pour nous accompagner dans un certain nombre de diagnostics parce que nous voulons gagner du temps et évidemment de l’investissement”.
Ces responsables ont “fait des choses assez remarquables, paramétrables et extrêmement réfléchies qu’ils ont peaufinées au fil des années et ils sont disposés à nous les offrir comme une contribution dans le cadre de nos relations bilatérales”, a-t-il souligné.
Il s’est dit “très impressionné” par le niveau de savoir-faire et d’expertise des responsables saoudiens ainsi que par les réalisations accomplies par l’Arabie Saoudite en matière, notamment, d’E-gouvernement.
Concernant le développement du partenariat d’affaires entre le Maroc et l’Arabie Saoudite, le ministre a relevé, lors de sa rencontre à la Chambre de commerce et d’industrie de Ryad avec les opérateurs économiques saoudiens, une certaine “méconnaissance” de l’évolution intervenue au cours des quinze dernières années au Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI.
A cet égard, M. Elalamy estime qu’il est “important d’investir du temps et de l’énergie pour expliquer toutes les avancées que le Maroc a pu réaliser et les avantages que le Royaume présentait déjà parce qu’ils ne sont pas assez connus par les opérateurs saoudiens”.
Et d’annoncer qu’il a convenu avec ses interlocuteurs d’organiser une visite au Maroc au profit d’une dizaine d’opérateurs stratégiques qui rencontreront des ministres et responsables marocains en vue de leur faire découvrir les opportunités offertes par le Royaume et le cadre juridique relatif aux investissements étrangers.
“Tous les opérateurs que j’ai rencontrés sont disposés à venir étudier les possibilités d’investissement, de s’associer à des Marocains et de monter des partenariats”, a-t-il dit.

Vendredi 16 Janvier 2015

Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs