Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat et Moscou annoncent un partenariat triangulaire russo-maroco-africain

Le Royaume premier partenaire commercial africain de la Russie




Rabat et Moscou annoncent un partenariat triangulaire russo-maroco-africain
Malgré le volume des échanges entre le Maroc et la Fédération de Russie,  relativement bas par rapport aux autres partenaires, les relations économiques entre les deux pays ont connu récemment un grand essor qui a fait du Royaume le premier partenaire commercial de Moscou à l’échelle africaine.
Ceci dit, la situation de coopération commerciale entre les deux pays demeure en deçà des attentes des responsables des deux parties. C’est dans l’objectif de pallier cette situation que les  travaux du premier Forum économique Maroc-Russie se sont déroulés à Moscou sous le thème «Le Maroc, un partenaire stratégique pour la Russie».
Avec la participation de plus de 120 hommes d’affaires marocains et autant d’investisseurs russes, en plus de responsables gouvernementaux dont des ministres et des hauts responsables des institutions publiques et financières des deux pays, ce forum a constitué l’occasion propice pour nouer des partenariats importants entre plusieurs opérateurs et institutions des deux pays.
Du secteur financier aux secteurs de l’agriculture et de la pêche, en passant par les mines, le tourisme, la logistique, les sessions de networking  ainsi que la coopération militaire, les plénières et les ateliers organisés ont été d’un apport capital dans le cadre de la préparation de la visite prochaine de SM le Roi Mohammed VI en Russie.
Au-delà des relations bilatérales, le Royaume ambitionne par cette visite de s’ériger en partenaire des investisseurs russes souhaitant conquérir le marché africain. C’est au moins ce qui a été affirmé par la présidente de la Confédération générale marocaine des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun.
Une ambition qui ne peut être effective sans une alliance stratégique entre les opérateurs financiers et bancaires des deux pays.  C’est ce qui a été mis en avant par le   président du Groupement professionnel des banques du Maroc, Othman Benjelloun, également présent à cet événement, qui a plaidé pour la consolidation d’une alliance maroco-russo africaine pour le développement.
«Il y a, par le rapprochement économique entre le monde des affaires de nos deux pays, l’opportunité de nous forger un destin économique africain commun, au sein duquel les banques russes et marocaines peuvent jouer un rôle majeur, celui d’œuvrer pour les dix à vingt prochaines années, à consolider une alliance maroco-russo-africaine pour le développement», a relevé M. Benjelloun.
Il a, en outre, fait savoir, selon la Map, que le potentiel économique de l’Afrique est illimité, notant que le continent a besoin de chacune des grandes nations économiques émergentes, dont «la Russie représente la figure de proue».
«Nous sommes davantage encore confortés dans notre foi continentale et dans un partenariat triangulaire russo-maroco-africain qu’autorités publiques et privées marocaines, se sont, ensemble, attelées à promouvoir à Casablanca, un Hub financier, dénommé Casa Finance City (CFC)», a souligné M. Benjelloun.
Ainsi, dans ce sillage,  plusieurs accords et partenariats stratégiques ont été scellés dans les domaines financiers et bancaires, en l’occurrence, entre la Banque centrale populaire (BCP) et les  deux plus grandes banques russes,  Alfa-Bank et Sberbank, ainsi qu’entre cette dernière et le leader national Attijariwafa Bank.
La délégation marocaine comprenait également, les ministres de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, de l’Energie, Abdelkader Amara, du Tourisme, Lahcen Haddad et du Transport Aziz Rabbah. L’ensemble de ces ministres ont insisté sur le rôle que peuvent jouer leurs secteurs dans le renforcement de la coopération entre le Royaume chérifien et l’ex-empire soviétique.
En somme, ce  forum a constitué une occasion en or pour mettre en valeur les potentialités, les atouts et les attraits de l’économie nationale. A commencer par son positionnement stratégique dans le continent, qui peut lui permettre de jouer le rôle clé de trait d’union dans le partenariat économique Afrique-Russie.
La clôture de ce forum sur un bilan satisfaisant augure d’un succès inédit de la visite prévue du Souverain, qui viendra consolider les acquis de l’accord de partenariat stratégique, signé lors de la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Russie en 2002, et la visite officielle du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine au Maroc en 2006.
 

Mohammed Taleb
Samedi 14 Juin 2014

Lu 3268 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs