Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat et Madrid jouent au chat et à la souris en matière de reconduite des clandestins

Maroc et Espagne font monter les enchères




Rabat et Madrid jouent au chat et à la souris en matière de reconduite des clandestins
Les chiffres sont impressionnants.  Entre 25.000 et 40.000 jeunes Subsahariens seraient prêts à  franchir les barrières grillagées de Sebta et Mellilia dans les prochains mois. 45.000 d’entre eux auraient déjà réussi leur entrée dans les présides occupés, a rapporté le journal « Le Monde » dans son édition du 18 avril, en se basant sur des statistiques publiées par les autorités marocaines et espagnoles. 
« Ces chiffres ont déjà été révélés par le ministère marocain de l’Intérieur mais ils sont relatifs au nombre de  migrants en situation irrégulière concernés  par l’opération de régularisation des sans-papiers. D’ailleurs, ces  statistiques ne concernent pas uniquement les migrants subsahariens mais aussi ceux d’autres nationalités européennes, latino-américaines ou asiatiques », nous a indiqué Stéphane Julinet, chargé du Programme droit des étrangers et plaidoyer au Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (GADEM) avant d’ajouter : « L’Espagne use également de chiffres qui font peur. Il s’agit donc de fuites délibérées à la presse ». 
Mais à quoi jouent les autorités marocaines et espagnoles en faisant circuler pareils chiffres ? « Elles essaient de faire monter les enchères. Le Maroc veut plus d’appui financier et technique de l’Espagne et cette dernière met la pression  sur l’Union européenne  pour disposer de moyens supplémentaires », nous a précisé Stéphane Julinet.   
Pourtant, pour le gouvernement de Mariano Rajoy, la priorité consiste à accorder à la Guardia civil le  pouvoir de reconduire  vers le Maroc les migrants qui arrivent à franchir les barrières séparant Sebta et Mellilia du reste du Maroc dès leur interpellation. Un souhait que l’Espagne tentera de concrétiser  lors de la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-huit les 26 et 27 juin prochain à l’occasion de la tenue de la session du Conseil européen. Elle espère ainsi que l’UE va procéder à la signature immédiate avec les pays de transit dont le Maroc d’un accord de rapatriement des migrants.  « Madrid cherche  une interprétation large de cet accord. Elle aspire à procéder à des reconduites sans respecter les procédures individuelles », nous a indiqué notre source.
Le Royaume signera-t-il un tel accord devant la pression conjointe de l’UE et de l’Espagne ?  « Le Maroc ne semble pas opposé au principe de réadmission mais il exige plus de moyens techniques et financiers de la part de l’Espagne. Si cette dernière répond positivement à sa demande,   un accord entre les deux pays sera signé prochainement », nous a révélé notre source. En effet,  le Royaume estime qu’il a « tout », voire « trop » fait pour contrer la pression accrue sur les présides occupés et que c’est aux autorités espagnoles et à l’UE de jouer leur rôle, à savoir mettre en place une coopération technique mais aussi financière avec lui. Les autorités marocaines ne veulent plus accepter de petites contreparties financières, elles espèrent de réels avantages.  A rappeler que Rabat a déjà signé le 23 décembre 2003 dans le plus grand secret un accord permettant  le rapatriement d’immigrés clandestins subsahariens arrêtés par la police espagnole sur l’Ile de Fuerteventura, dans les Iles Canaries.
Si l’on s’en tient aux chiffres officiels, l’accord concernait en 1992 à peine 10 % des quelque 100.000 Subsahariens. En cette même année, le Maroc avait choisi de se rétracter  en demandant que des amendements soient apportés au texte initial. 

Hassan Bentaleb
Mercredi 23 Avril 2014

Lu 1097 fois


1.Posté par SPITOU MENDY le 17/09/2014 19:22
L'immigration date de l'aube de notre ère...
Il n'est pas nouveau que les hommes prennent leurs baluchons pour les poser ailleurs.L'Europe pendant longtemps fut emettrice de migrants fuyants guerres et famines.La création des U.S.A obéit à cette logique,l'impérialisme;la colonisation des terres et peuples partout à travers le monde par la France,l'Angleterre,la Hollande,l'Espagne, etc.
Alors cessons d'être hypocrites et trouvons des moyens de résoudre les problèmes qui se posent à nous dans l'actualité.Comment freiner des jeunes en quête de travail aux frontières de l'Europe quand le système créé par l'Occident les appelle.Comment remettre en cause la libre circulation .Comment nous laisser aveugler par l'égoïsme de l'empire du mal?Le Nord et le Sud s'affrontent à Melilla.Refusons d'être de simples observateurs et laisser perdurer ce "génocide" au XXIe Siècle!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs