Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat et Berlin occupés à accorder leurs violons : Le Maroc intéressé par un accord de coopération

L’Allemagne se focalise sur le rapatriement des demandeurs d’asile marocains déboutés




Le rapatriement des MaroLe rapatriement des Marocains demandeurs d’asile déboutés en Allemagne ne sera pas pour demain.  Il faut encore du temps pour que les autorités allemandes et marocaines s’entendent sur un accord  à ce propos. En fait, si Berlin désire tout simplement renvoyer les déboutés, Rabat est plutôt en quête d’expertise allemande en matière de sécurité des frontières et d’une coopération bilatérale des services de police et de renseignement.     
Selon le site de Deutsche Welle (DW), Mohamed Hassad, ministère de l’Intérieur, et son homologue allemand, Thomas de Maizière, ont appelé à un accord de sécurité destiné  à assurer une plus grande coopération entre les services de sécurité des deux pays, et ce en matière de lutte contre le terrorisme et la migration illégale.  Mieux, le ministre marocain a même affirmé qu’un accord bilatéral est quasiment en phase finale.
La même source a indiqué, par ailleurs,  que ce dernier  a exprimé la disposition  totale du Royaume à coopérer pleinement  pour le rapatriement des Marocains déboutés tout en précisant que l’opération d’identification de ces derniers s’est révélée difficile.
De son côté, le ministre de l'Intérieur allemand veut aller plus vite que la musique. Il compte accélérer le rythme des renvois  qui semble en nette progression comme en attestent les chiffres des trois premiers trimestres de l’année en cours qui démontrent, de manière significative, la hausse du nombre de personnes renvoyées.  On compte près de 60.000 personnes, selon des statistiques du ministère allemand qui veut doubler ou tripler ce chiffre à l’avenir.  Une tendance  qui s’explique par  la décision du Bundestag de classer le Maroc, l'Algérie et la Tunisie comme pays  sûrs, ce qui est de nature à permettre le renvoi automatique des demandeurs d'asile déboutés.  
Les Marocains représentent une infime partie de ces personnes bien que le taux d’identification de ces derniers soit actuellement de l’ordre de  3,6%. Ceci d’autant plus que les détails sur la procédure de leur rapatriement sont encore en discussion.   Des chiffres émanant de la Saxe-Anhalt, l'un des seize länder, indiquent que sur les 525 Marocains identifiés, seuls 54 ont été renvoyés vers la mère-patrie.
Pourtant, la décision du Bundestag ne fait pas l’unanimité   au sein de ces länder dont quelques-uns  affichent une certaine résistance. Notamment leurs représentants issus des Verts qui n’admettent pas cette classification et la remettent en cause. Ils argumentent leur position en s’appuyant sur les rapports des organisations des droits de l'Homme qui évoquent l’existence dans les pays concernés de mauvais traitements, de  sévices, de torture, de discrimination et d’exploitation des réfugiés et des migrants.  
Amnesty International a même estimé qu’il ne fallait pas signer de conventions de rapatriement avec des pays dont les services de police violentent ou maltraitent les réfugiés et les migrants.  

Hassan Bentaleb
Samedi 15 Octobre 2016

Lu 1359 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs