Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat discutera “en catimini” la réadmission des demandeurs d’asile marocains déboutés par la Suisse

Un conseiller d’Etat genevois tente de faire avancer le dossier




Rabat discutera “en catimini” la réadmission des  demandeurs d’asile marocains déboutés par la Suisse
Le dossier de la réadmission des Marocains ayant requis l’asile mais qui ont été déboutés par la Suisse refait surface.  Pierre Maudet, conseiller d’Etat genevois,  est attendu aujourd’hui  au Maroc, a annoncé la chaîne de télévision suisse TSR. Il compte rencontrer le ministre des Affaires étrangères et celui de l’Intérieur afin de faire avancer ce dossier sur lequel le Maroc a toujours fait montre d’intransigeance.
Le Royaume n’a pas signé d’accord de réadmission avec les autorités suisses. Ainsi, il refuse constamment d’accepter les retours forcés et exige des laissez-passer pour les retours volontaires. Aujourd’hui, près de 300 requérants marocains déboutés  se trouvent en Suisse et sont dans l’impossibilité d’en être renvoyés.
Pierre Maudet réussira-t-il là où les autres ont échoué? Les discussions concernant ce dossier ne datent pas d’aujourd’hui. Déjà l’année dernière, Didier Burkhalter, ministre des Affaires étrangères, avait évoqué ce sujet au cours d’une visite au Maroc. Simonetta Sommaruga, ministre de la Justice et de la Police, avait également traité  ce sujet avec son homologue marocain  lors d’un voyage à New York,  mais ces discussions n’avaient abouti à rien et n’avaient pas été suivies au niveau technique.  En effet, le Maroc ainsi que la Turquie et l’Ukraine, sollicitent souvent une assistance financière, jugée par les autorités suisses d’extrêmement forte, pour s’impliquer en matière de renvoi et de réadmission. Mieux, ils demandent, d’après Cesla Amarelle, conseillère nationale socialiste, la libéralisation des visas et  des perfectionnements professionnels via des stages notamment dans le secteur de la santé. Des accords sur la lutte contre la traite humaine sont également en négociation à ce propos.  «Les cas du  Maroc et de l’Algérie constituent aujourd’hui une priorité pour la Suisse. 
On n’est pas encore dans la phase de conclusion d’accords  mais on est dans une phase qui lui est préalable», a précisé Cesla Amarelle sur RTS info.
Une situation de plus incompréhensible puisque les Marocains et les Algériens ne figurent pas dans le Top six des principaux pays de provenance des requérants, à savoir la Somalie avec 75 demandes (+34%), la Tunisie avec 62 demandes (+59%), le Nigeria avec 58 demandes (-2%), le Sri Lanka avec 52 demandes (-30%), l'Afghanistan avec 47 demandes (+52%) et la Chine avec 41 demandes (+5%).
Un constat que confirment les dernières statistiques de l’Office fédéral des migrations (ODM) qui révèlent que l’Erythrée et la Syrie demeurent les principaux pays de provenance avec le dépôt de 392 demandes d'asile par des Erythréens (+50%) et 364 par des Syriens (-12%). 
  Mais Pierre Maudet a-t-il le pouvoir de faire avancer les négociations avec les officiels marocains? En vérité, la visite du conseiller d’Etat genevois suscite beaucoup de questions puisque le dossier de l’asile relève de la Confédération.  Ceci d’autant plus que le voyage de Pierre Maudet a été organisé en toute discrétion. On ne sait pas s’il s’agit d’une initiative personnelle de sa part ou il s’agit plutôt d’une réponse à une invitation qui lui a été adressée par les autorités marocaines. Contacté par nos soins, le ministère des Affaires étrangères a refusé de nous répondre.
Selon le site du  journal 20 minutes, le conseiller d'Etat genevois devrait se rendre au Maroc à l'invitation des autorités de Rabat et il se déplacera en sa qualité de représentant de la Conférence des directeurs cantonaux de la justice et de la police. Il sera accompagné par Eduard Gnesa, ambassadeur extraordinaire pour les questions migratoires qui représentera la Confédération.
 Par ailleurs, la même source a précisé que cette visite a été préparée par le Canton de Genève et les autorités compétentes de la Confédération, y compris l'ambassade de Suisse à Rabat. 


Hassan Bentaleb
Jeudi 19 Juin 2014

Lu 1083 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs