Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quinze morts dans des frappes saoudiennes au Yémen

21 millions de Yéménites, soit 80% de la population nécessitent aide humanitaire et/ou protection




Quinze morts dans des frappes saoudiennes au Yémen
Des raids aériens de la coalition saoudienne ont fait quinze morts et plusieurs dizaines de blessés samedi soir au Yémen, rapporte l'agence de presse Saba dirigée par les rebelles chiites houthis.
Cinq femmes et deux enfants tués dans les provinces de Saada (nord) et Marib (centre) figurent au nombre des victimes, précise l'agence.
Les forces loyalistes disent, quant à elles, avoir repoussé dimanche une offensive des Houthis à Dhaléa, dans le Sud. Elles font état de 17 morts dans les rangs de la milice chiite et disent avoir perdu deux hommes. Quatre adversaires des Houthis ont, par ailleurs, été tués à Aden, dit-on de sources militaires.
La coalition arabe mise en place par l'Arabie Saoudite bombarde depuis le 26 mars les Houthis et les unités de l'armée yéménite ralliées à leur cause.
L'objectif de Ryad est d'enrayer la progression des miliciens chiites, qui tiennent Sanaa depuis septembre, et de rétablir dans ses fonctions le président Abd-Rabbou Mansour Hadi, réfugié en Arabie Saoudite.
Des pourparlers de paix indirects sous l'égide de l'Onu se sont achevés vendredi à Genève sans résultat.
Depuis le début du conflit au Yémen, fin mars, la rébellion a avancé vers Aden, déclenchant une intervention d'une coalition arabe menée par Ryad.
D'après les Nations unies, quelque 21 millions de Yéménites, soit 80% de la population totale du pays, nécessitent désormais une forme d'aide humanitaire et/ou une protection, la grande cité portuaire du sud, théâtre depuis plusieurs semaines de combats et de raids aériens, connaît des épidémies de dengue et de paludisme, ainsi que des pénuries alimentaires.
Dans le sud, les forces anti-rebelles rassemblent des unités militaires pro-gouvernementales, des tribus sunnites et des séparatistes sudistes.
Les rebelles, eux, sont des combattants chiites, soutenus par l'Iran, alliés à des unités militaires restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh qui a quitté le pouvoir en 2012.

Mercredi 24 Juin 2015

Lu 238 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs