Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Quel lendemain pour la gauche marocaine»




La section de l’USFP à Maârif-Derb Ghalef organise, vendredi 13 avril, une conférence sous le thème «Quel lendemain pour la gauche marocaine». Cette manifestation sera animée par les interventions de Habib Malki, membre du Bureau politique de l’USFP, de Nabila Mounib, secrétaire générale du PSU, d’Abdeslam Al Aziz, secrétaire général du PGNI, de Yazid Baraka, membre du Bureau politique du Parti de l’avant-garde.

Libé
Jeudi 12 Avril 2012

Lu 376 fois


1.Posté par boumehdi jawad le 12/04/2012 16:00
A trop se regarder le nombril,la gauche marocaine a perdu son âme militante,sa vision libératrice,sa capacité à émouvoir,à faire rêver.Reconstruire une gauche moderne,réaliste et surtout populaire signifie qu'il faut redescendre sur le terrain,regagner le combat ideologique,peser par des idées force sur le débat poltique,religieux et culturel.Point de salut dans le retroviseur ,dans les querelles partisanes,les égos des leaders.Seul un retour à nos valeurs de progrés,sans sombrer dans le verbiage sans lendemain.Il faut parler vrai,demander à notre jeunesse de se mobiliser autour d'une éducation multiforme et multisectorielle,inviter nos intellectuels à fournir des livres blancs sur la religion,la culture,les axes de développement de notre économie,de nos regions.La priorité des priorités est de former les têtes de nos chérubins à l'effort de lecture,d'écriture,d'ouverture sur les langues.Il faut en finir avec les ait débrouille,le salut dans la consommation et le commerce des drogues,des ventes à sauvette,l'exploitation des enfants dans les ateliers clandestins.Les écoles coraniques doivent être autorisées par les Habbous et oulamas,sinon on construit les futurs talibans,qui s'éstiment dans un pays étranger car on leur a inculqué une idéologie religieuse sans racines avec notre rite malékilte.Mais aucun projet de gauche ne peut faire l'économie du rôle de l'état,de l'économie réelle,d'une vision maghrébine,de la mise en place concertée d'une économie volontairement exportatrice,d'une formation universitaire de haut niveau sur place par le renforcement des grandes écoles existantes,d'une recherche universitaire et technologique avancée.Le rôle de notre agriculture,son devenir,la place des petites exploitations,l'impôsition des grandes exploitations,la recherche à travers notre biodiversité,et l'exemple de l'arganier "israelien" est là pour démontrer que cet arbre peut multiplier par dix sa production.Voilà le rôle de la gauche,du concret et non des discussions bysantines sur les avancées constitutionnelles,sur le rôle du mouvement du 20 février que noue devons intégrer comme force de proposition,d'émulation.Même les jeunes islamistes ouverts sont les bienvenus dans le front de gauche,car nous sommes à la croisée des chemins,soit le Maroc sera un pays moderne,comme la Turquie soit il sombre dans le modèle afghan...La gauche ,toute la gauche a sa place dans la construction de ce modèle du possible et du réalisable.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs