Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quel enseignement supérieur pour le 21ème siècle ?


Xème Congrès du SNESUP



Quel enseignement supérieur pour le 21ème siècle ?
« Pour un enseignement supérieur de qualité, public, démocratique et unifié ». C’est le thème choisi pour le Xème Congrès du SNESUP. Les travaux de ce congrès programmé pour les 15, 16 et 17 mars courant, devaient en effet débuter  hier en fin d’après midi au Théâtre Mohammed V à Rabat. Après la session d’ouverture, les congressistes poursuivront leurs travaux au Centre sportif Moulay Rachid de Maâmora à Salé.
Fait marquant de ce congrès, c’est la décision courageuse des enseignants-chercheurs du Syndicat démocratique de l’enseignement supérieur d’intégrer le SNESUP. Une décision qui vise à resserrer les rangs et militer dans  un cadre syndical fort et unifié à même d’exprimer et de répondre au mieux aux préoccupations, attentes et revendications de cette catégorie d’enseignements. Trois jours durant donc, les 476 congressistes représentant 138 établissements universitaires, toutes spécialités confondues, les facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire et autres instituts de recherche, des écoles supérieures de commerce et de gestion, des CPR, etc. procéderont à l’évaluation du bilan de la période allant d’avril  2009 à mars 2013 et tenteront de réunir toutes les conditions et moyens pour préserver les acquis des enseignants-chercheurs. Ce congrès constitue également une étape pour que ces derniers débattent  de la situation actuelle de l’enseignement supérieur au Maroc et essayent de trouver des réponses à de nombreuses questions combien importantes et déterminantes pour son avenir, à commencer par : quel  enseignement supérieur voulons-nous  pour le Maroc du 21ème siècle, par quels moyens et programmes à même de permettre au Maroc de se mettre au niveau des pays développés en la matière ?  
Bien entendu, en plus de ce débat de fond, les  travaux de ce congrès seront marqués par le renouvellement des instances du syndicat que tous les enseignants- chercheurs souhaitent être à la hauteur afin de faire évoluer le système pour qu’il retrouve son aura d’antan et la place qui lui sied.

Larbi Bouhamida
Samedi 16 Mars 2013

Lu 770 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs