Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Que la fête commence !

Coup d’envoi du Festival Mawazine-Rythmes du monde




Que la fête commence !
Le grand et magnifique voyage musical promis par l’équipe d’organisation du 12ème Festival Mawazine-Rythmes du monde, démarre ce soir à Rabat.
Pour cette première soirée, les Marocains et leurs nombreux invités auront le choix entre quatre scènes où l’on attend beaucoup de monde: Salle La Renaissance, Espace Nahda, Scène de Salé, OLM Souisi et Bouregreg.
Deux artistes marocains donneront le coup d’envoi de cette douzième édition à 19h30, à la Salle La Renaissance. Il s’agit du grand interprète et compositeur Abdelwahed Tetouani et d’Abdessalam Sefiani, le rossignol de Salé dont le répertoire s’inspire des chants religieux et de la musique populaire traditionnelle et andalouse.
Deux heures plus tard, et au même instant, le public se trémoussera autour de la scène de Salé avec les légendes vivantes de la musique marocaine: Ghiwan Salwan, Jil Ghiwan Jalal et Siham. Ces trois formations proposeront aux festivaliers des répertoires composés de musiques ghiwani, malhoume, châabi, jilali et hassani. Sans doute que ce voyage évoquera de merveilleux souvenirs.
Tandis que l’Espace Nahda vibrera aux rythmes et sonorités de la star libanaise Walid Taoufik. Considéré à juste titre comme l’un des chanteurs les plus populaires du monde arabe, cette icône de la chanson arabe revendique près de 600 chansons composées par des auteurs réputés.
Très attendue, l’Américaine Rihanna fera trémousser le public sur la scène OLM Souissi (21h45). La star aux six Grammy Awards et sept Billboard music awards domine actuellement les charts mondiaux avec son dernier opus : « Diamonds world tour ». Ses nombreux fans l’attendent de pied ferme.
Sur la scène Bouregreg, la formation congolaise Les Tambours de Brazza proposera ce soir un répertoire traditionnel mêlant rythmes ethniques et musiques modernes dans un show que les organisateurs annoncent riche en couleurs 22h). Ce groupe du Congo-Brazzaville compte parmi les formations les plus emblématiques de la scène africaine.
Il est souligné que l’équipe d’organisation du Festival Mawazine a reçu mardi soir la presse venue s’imprégner des dispositions prises pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions.
L’occasion pour les organisateurs de rappeler les efforts consentis à différents niveaux afin que la fête soit parfaite.

Alain Bouithy
Vendredi 24 Mai 2013

Lu 382 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs