Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatrième Nuit des galeries : Rabat et Kénitra célèbrent les arts plastiques




Le moins que l’on puisse dire, c’est que les amateurs des arts plastiques à Rabat trouveront dans cette initiative matière à satisfaire leur curiosité. Mieux, sûrement des réponses à certaines interrogations qui les taraudent.
Objet de ce curieux chamboulement, la reconduction pour la quatrième année consécutive de la manifestation la « Nuit des galeries », devenue depuis sa création en 2006 l’un des plus importants rendez-vous artistiques de la capitale. Il s’agit d’une balade artistique nocturne dont le coup d’envoi a été donné jeudi dernier à la Galerie Mohamed El Fassi (ministère de la Culture), par le ministre de tutelle, Bensalem Himmich.
Une initiative louable dont le public peut apprécier la qualité  des semaines voire durant des mois  dans les différentes galeries et espaces d’expositions associés concernés par cet événement.
En effet, la « Nuit des galeries », n’est pas seulement la célébration du vernissage de plusieurs expositions en une seule nuit, comme pourrait le suggérer son intitulé. Puisqu’au-delà de cette soirée qui se veut utile, ludique et enrichissante, les œuvres accrochées, à cette occasion, dans les différentes galeries y resteront le temps nécessaire pour que le public s’en empreigne. Et apprécie à sa juste valeur la profondeur de la sensibilité et de l’imaginaire des artistes dans le domaine des arts plastiques.
Cette manifestation, qui propose de découvrir une quarantaine d’artistes représentatifs de la diversité des arts contemporains d’ici et d’ailleurs, est aussi « une invitation à découvrir les aspects de la vitalité et la richesse de l’art dans toutes ses formes...  Elle permet aux différentes institutions culturelles participantes de se connaître mutuellement, d’échanger leurs expériences et d’esquisser les grandes lignes d’une coopération future », souligne-t-on au ministère de la Culture et à l’Institut français de Rabat, promoteurs de cet événement.
La grande nouveauté de cette édition, est sans doute la participation de la ville de Kénitra à travers quelques galeries et espaces d’expositions. Une initiative qui célèbre les arts plastiques et leur offre une visibilité toute particulière. Autre nouveauté, tout aussi significative,  l’édition d’un catalogue dans lequel les amateurs peuvent  revoir les œuvres exposées et se faire une idée plus large sur leurs auteurs. 

ALAIN BOUITHY
Mercredi 23 Septembre 2009

Lu 243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs